Passer au contenu principal

Alisa Host sur la route, à pied et à plume

La Genevoise de 27 ans publie le récit de son périple de deux mois sur le chemin de Compostelle. Un voyage qui a changé sa vie.

Alisa Host.
Alisa Host.
Olivier Vogelsang

On lui sert la main, et ses deux coquillages nous font de l’œil. L’un est doré, pendu à son cou. L’autre est bleu, tatoué sur son avant-bras. S’il présente les mêmes contours que celui de la station-service Shell, le symbole du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle sera aisément reconnu par les pèlerins. «Quelqu’un m’avait dit un jour, cela ne sert à rien de réfléchir pendant que tu marches, c’est à la fin que tout devient limpide», nous raconte Alisa Host, sourire aux lèvres. La Genevoise publie le récit de ses deux mois d’aventure en solitaire jusqu’à Santiago, La voie des cœurs nomades, qu’elle dédicace ce jeudi 26 novembre à Payot.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.