Passer au contenu principal

L’alerte pollution levée, Genève respire à nouveau

La recommandation de rouler à 80 km/h a pris fin mardi, tandis que le demi tarif appliqué à toutes les lignes Unireso ne sera plus valable dès jeudi matin.

Le taux d'ozone dépassait le seuil critique jusqu'à mardi. S'il est redescendu, les autorités appellent tout de même à la prudence pour les personnes vulnérables.
Le taux d'ozone dépassait le seuil critique jusqu'à mardi. S'il est redescendu, les autorités appellent tout de même à la prudence pour les personnes vulnérables.
Lucien Fortunati

Après six jours d’alerte, le Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants (Sabra) a annoncé ce mercredi la fin de l’épisode de pollution à l’ozone. Les orages, les pluies et la couverture nuageuse ont abaissé et stabilisé les taux jusqu’alors critiques du gaz dans l’atmosphère.

Si les mesures ont régressé sous la valeur alarmante de 180 microgrammes/m3, elles restent, en moyenne, au-dessus du taux légal. «Les recommandations sanitaires de base restent actives, indique Philippe Royer, directeur du Sabra. Il faut les garder en mémoire même s’il est possible de reprendre une activité normale.» Les personnes vulnérables (personnes âgées, jeunes enfants, asthmatiques) doivent donc rester attentives. Pour les y aider, l’application airCheck permet de vérifier en temps réel la qualité de l’air dans toute la Suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.