Passer au contenu principal

Le milieu albanais se lance sur le marché de la cocaïne

Les trafiquants des Balkans viennent concurrencer les réseaux africains. Faut-il craindre une guerre de territoires?

Boulette de cocaine de 5,5 grammes.
Boulette de cocaine de 5,5 grammes.
Illustration/L.Guiraud

Face à la chute du prix de l'héroïne, le milieu albanophone a décidé de se diversifier en investissant dans la «coke». Ce faisant, les trafiquants des Balkans s'attaquent à un marché traditionnellement contrôlé en Suisse romande par les Africains de l'Ouest, rapporte le site de 20 Minutes. Ce glissement constaté depuis deux ans par la police genevoise fait craindre au commissaire d'Annemasse, Philippe Guffon, une «guerre de territoires».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.