Des ailes pour voler vers le Grand-Nord et l’Orient

RécompenseLe prix des Voyages extraordinaires de la fondation Lombard Odier fête ses 20 ans. Trois Genevois sont lauréats.

Elias Giudici et Michael Gowen, du Collège Calvin, et Maeva Terbois, du Collège Sismondi, se partagent la première place.

Elias Giudici et Michael Gowen, du Collège Calvin, et Maeva Terbois, du Collège Sismondi, se partagent la première place. Image: PICAIL STUDIO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils ont des rêves de voyage plein la tête. Partir pour découvrir, apprendre, préparer ou façonner son avenir, simplement se trouver. Depuis tout juste vingt ans, la Fondation Lombard Odier et son prix des Voyages extraordinaires donnent des ailes aux étudiants et apprentis de Suisse romande pour concrétiser leurs projets. Cette année, le concours a récompensé jeudi soir trois Genevois, parmi six lauréats sélectionnés sur 40 dossiers. Ils s’envoleront vers l’Alaska, le Yukon et l’Orient.

Ce concours a été créé en 2000, à l’occasion du bicentenaire de Lombard Odier, pour encourager le goût de l’aventure. Le premier prix se monte à 6500 francs, le deuxième à 5500 francs. Depuis vingt ans, une centaine de jeunes ont ainsi pu partir à la découverte du monde, sur pas moins de 62 pays et cinq continents. Ainsi, Arnaud s’est rendu à Bornéo pour étudier les orangs-outangs, Chloé et Paola sont parties à la découverte des sociétés matriarcales sur le Toit du Monde, Mauranne a visité six villes européennes connues pour leurs efforts en matière de développement durable, Lou et Max ont sillonné la Roumanie, la Bulgarie et le Kosovo à la rencontre des populations Roms. Des projets artistiques ou humanitaires, mais tous assurément formateurs.

Cette vingtième édition a récompensé Maeva Terbois, 19 ans, du Collège Sismondi, arrivée ex aequo à la première place. Son projet «Le Grand-Nord pour se trouver» l’emmènera en mars un mois seule en Alaska, en dormant chez l’habitant, et trois autres dans le Yukon, au Canada.

«J’y suis déjà allée et j’y ai fait une rencontre marquante avec une sorte de Robinson Crusoé du Grand-Nord, qui possède des cabanes perdues autour de lacs et les loue aux touristes. Sa façon d’être en connexion avec la nature, son mode de vie, sa bienveillance m’avaient vraiment marquée. Je veux m’en inspirer pour façonner ma propre manière de vivre et mon rapport à l’environnement.» Le but premier est ainsi «un voyage de recherche sur soi-même». «Pour m’enrichir personnellement certes, mais aussi plus largement pour développer mon écriture en étant particulièrement attentive à deux problématiques qui me tiennent à cœur: l’écologie et les minorités. C’est un projet multifacettes, des découvertes formatrices à différents niveaux.»

Elias Giudici et Michael Gowen, 20 ans, du Collège Calvin, partagent la première place avec Maeva. «Cette récompense est un honneur! Et c’est encore un peu irréel de se dire qu’on part à la fin de l’été…» Ils souhaitent découvrir l’Orient à travers ses marchés, avec la thématique du commerce en guise de fil rouge. «Nous voulons suivre les anciennes et les nouvelles routes commerciales, s’intéresser au passé d’un pays tout en découvrant ce qu’il est devenu, comment il s’est développé grâce aux échanges, appréhender ses réalités.»

Durant près de trois mois et demi, ils traverseront notamment la Turquie et le Tadjikistan, pour finalement rejoindre l’Iran en prenant le moins possible l’avion. «L’itinéraire n’est pas complètement défini, nous laissons de la place à l’imprévu.»

Créé: 17.05.2019, 20h12

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...