Agression au chemin de la Gravière: «Ce n'était pas à la Parfumerie»

JusticeLe gérant précise que la bagarre n'a pas eu lieu dans son local qui était fermé le soir du drame.

Capture d'écran de l'enquête sur la sangalante agression qui a eu lieu début septembre à la Queue-d'Arve.

Capture d'écran de l'enquête sur la sangalante agression qui a eu lieu début septembre à la Queue-d'Arve. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'enquête sur l'agression sanglante ayant eu lieu la nuit du 5 au 6 septembre suit son cours. Mais au lendemain de notre article, le gérant de la Parfumerie, Jeremy Verlooven tient à contester que les faits aient eu lieu devant son établissement comme le mentionnaient en audition le prévenu et le plaignant. «Tout le monde pourra vous dire que l'ambiance qui règne à la Parfumerie est toujours populaire, sereine, multi-générationnelle et que nous avons que très rarement des problèmes avec nos clients, et encore moins des bagarres générales avec couteaux ou tesson de bouteille.» Pour le gérant, la confusion vient manifestement du fait qu'il y a d'autres établissements publics dans le même secteur: «D'ailleurs, notre établissement était fermé cette nuit-là.» La Parfumerie tient aussi à préciser qu’elle est avant-tout un théâtre, avec une programmation à l’année, subventionnée par la Ville de Genève, et non pas un club. (TDG)

Créé: 14.09.2018, 20h52

Articles en relation

Il se fait trancher la gorge à la Queue d'Arve

Jonction La victime a eu l’artère jugulaire tranchée. Un suspect, prévenu de tentative de meurtre, est sous les verrous. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...