Passer au contenu principal

Agressée dans le tram à Genève, deux semaines avant le vote anti-homophobie

Une romande témoigne des menaces et insultes qu'elle a subies parce qu'elle portait un badge contre les discriminations sexuelles.

Le 9 février, les citoyens suisses devront dire s'ils acceptent d'élargir la norme pénale aux discriminations en raison de l'orientation sexuelle.
Le 9 février, les citoyens suisses devront dire s'ils acceptent d'élargir la norme pénale aux discriminations en raison de l'orientation sexuelle.
Lucien Fortunati

«La menace et les insultes, tout comme l'indifférence et le silence, cela ne doit plus être une option». Sur sa page Facebook, Jehanne, une Neuchâteloise de 41 ans, a témoigné dimanche 26 janvier de l'agression homophobe qu'elle a subie en prenant le tram 15 à Genève entre les Acacias et Cornavin. Elle portait un badge de la campagne contre les discriminations de la votation du 9 février, quand un homme assis juste derrière elle, les pieds posés sur le siège, a commencé à l'insulter et à la menacer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.