Un agent de sécurité porte plainte contre Eric Stauffer

Fêtes de GenèveLe plaignant est un frontalier. Soutenu par sa hiérarchie, il admet avoir sprayé le député MCG. Il affirme avoir été blessé par le politicien.

Eric Stauffer, député MCG.

Eric Stauffer, député MCG. Image: Steve Juncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A. a encore des douleurs au dos, à la hanche et au coude. L’agent de sécurité, qui a sprayé Eric Stauffer lors d’une intervention le 11 août vers 23h aux Fêtes de Genève, est en arrêt de travail jusqu’à la fin du mois. Selon nos informations, il a porté plainte mardi contre le député MCG pour lésions corporelles simples. Une dénonciation qui fait suite à celle déposée par le politicien qui déplore une agression, pour lui, injustifiée et disproportionnée.

Dans sa plainte pénale, que nous nous sommes procurés, l’agent de sécurité assure qu’il n’a pas frappé le politicien. Il affirme avoir dû le ceinturer et explique s’être même senti en danger. Il conteste avoir sprayé d’autres personnes qu’Eric Stauffer. Ce dernier conteste de son côté avoir menacé ou violenté l’agent de sécurité dont il critique l’ intervention « inadmissible »

Découvrez d’autres révélations sur cette affaire dans notre édition papier de vendredi et sur notre site payant.

Créé: 23.08.2012, 14h50

Articles en relation

Affaire du verre d’eau: Eric Stauffer exclu des commissions pour cinq mois

Justice genevoise La Chambre administrative confirme la sanction prononcée début 2012 par le Parlement. Plus...

Eric Stauffer sprayé par un agent de sécurité

Fêtes de Genève Le conseiller administratif MCG d'Onex cherchait à emprunter un passage non autorisé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...