«Afrodyssée» fait défiler la fine fleur chatoyante de la mode africaine

EvénementLe Marché International des tendances africaines réunit des stylistes de tous les pays du continent.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Maison Pitoëff faisait un peu figure d’arche de Noé, samedi soir. Trois heures après le déluge, les modèles qui défilaient sur le podium d’«Afrodyssée», le Marché international des tendances africaines en matière de stylisme de mode et d’artisanat, semblaient sauver de la destruction tout ce que le monde compte de beauté, d’élégance, de couleurs, d’étoffes chatoyantes et de lignes parfaites. D’énergie également, tant cet événement, créé à Genève il y a 5 ans, se distingue par son dynamisme et son engagement.

Parmi les créations admirées relevons particulièrement les robes asymétriques somptueuses et éclatantes de Bazarapagne, en provenance du Togo, les tuniques incrustées de coquillages d'Hamaji The Nomad (Kenya), les tenues en forme de sculptures de brocart de Liputa Swagga (Congo), les wax 100% coton, africaines et équitables de l'équipe genevoise de Waxup Africa et les longues robes fluides divines de Mille Collines (Afrique du Sud). Autant de parures qui rejoignent le Marché des créateurs à l'issue du défilé.

Sujets graves également

L’après-midi avait été animé par des tables rondes, certaines sur des sujets graves comme la restitution des biens culturels africains, en présence de Boris Wastiau, directeur du MEG (Musée d'ethnographie de Genève) et de Bénédicte Savoy, historienne de l'art, auteure d'un rapport commandé par Emmanuel Macron qui fait grand bruit dans le monde de l'art et des musées. Nous y reviendrons ultérieurement.

Créé: 16.06.2019, 20h01

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...