Passer au contenu principal

«Afrodyssée» fait défiler la fine fleur chatoyante de la mode africaine

Le Marché International des tendances africaines réunit des stylistes de tous les pays du continent.

Genève, 15 juin 2019. Salle communale de Plainpalais. Défilé de mode Afrodyssée.
Genève, 15 juin 2019. Salle communale de Plainpalais. Défilé de mode Afrodyssée.
Laurent Guiraud
Genève, 15 juin 2019. Salle communale de Plainpalais. Défilé de mode Afrodyssée.
Genève, 15 juin 2019. Salle communale de Plainpalais. Défilé de mode Afrodyssée.
Laurent Guiraud
Genève, 15 juin 2019. Salle communale de Plainpalais. Défilé de mode Afrodyssée.
Genève, 15 juin 2019. Salle communale de Plainpalais. Défilé de mode Afrodyssée.
Laurent Guiraud
1 / 10

La Maison Pitoëff faisait un peu figure d’arche de Noé, samedi soir. Trois heures après le déluge, les modèles qui défilaient sur le podium d’«Afrodyssée», le Marché international des tendances africaines en matière de stylisme de mode et d’artisanat, semblaient sauver de la destruction tout ce que le monde compte de beauté, d’élégance, de couleurs, d’étoffes chatoyantes et de lignes parfaites. D’énergie également, tant cet événement, créé à Genève il y a 5 ans, se distingue par son dynamisme et son engagement.

Parmi les créations admirées relevons particulièrement les robes asymétriques somptueuses et éclatantes de Bazarapagne, en provenance du Togo, les tuniques incrustées de coquillages d'Hamaji The Nomad (Kenya), les tenues en forme de sculptures de brocart de Liputa Swagga (Congo), les wax 100% coton, africaines et équitables de l'équipe genevoise de Waxup Africa et les longues robes fluides divines de Mille Collines (Afrique du Sud). Autant de parures qui rejoignent le Marché des créateurs à l'issue du défilé.

Sujets graves également

L’après-midi avait été animé par des tables rondes, certaines sur des sujets graves comme la restitution des biens culturels africains, en présence de Boris Wastiau, directeur du MEG (Musée d'ethnographie de Genève) et de Bénédicte Savoy, historienne de l'art, auteure d'un rapport commandé par Emmanuel Macron qui fait grand bruit dans le monde de l'art et des musées. Nous y reviendrons ultérieurement.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.