Le pont du Mont-Blanc sature sous l'effet des Fêtes

MobilitéA la fin du spectacle pyrotechnique samedi, la police a dû fermer une voie de circulation pour fluidifier le passage du public

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Centre névralgique de la mobilité à Genève, le pont du Mont-Blanc a connu un samedi soir compliqué. La circulation a dû être restreinte après les feux des Fêtes de Genève. Le public, qui s’empressait de changer de rive à la fin du spectacle pyrotechnique, débordait sur la chaussée. De quoi échauder les esprits de quelques automobilistes peu compréhensifs. «Nous bloquons la circulation en cas d’afflux massif pour d’évidentes raisons de sécurité, explique Jean-Claude Cantiello, porte-parole. Lors des feux de samedi, nous avons toutefois pu maintenir une voie de circulation ouverte.»

Cette nouvelle édition des Fêtes de Genève est marquée par des manifestations sur le pont du Mont-Blanc les week-ends. Les voies de circulation en direction de Lausanne ont ainsi été condamnées pour y dresser notamment une scène. Samedi, le concert d’Alain Morisod au milieu du pont a été interrompu à plusieurs reprises à la décision des organisateurs, la foule étant trop dense aux abords de la scène, ainsi que sur le passage permettant de changer de rive.

«Il a fallu s’adapter, explique Bernard Cazaban, porte-parole de Genève Tourisme. La partie qui nous a été octroyée sur le pont est assez étroite. Nous avions eu un accord de principe sur la fermeture complète du pont les deux week-ends des Fêtes, mais la police est revenue ensuite sur sa décision.» Et de rappeler que des navettes lacustres sont à disposition du public qui souhaite changer de rive.

Peu après la clôture de la manifestation, le pont a cette fois-ci été totalement fermé durant une vingtaine de minutes. «Il y a eu un début de rixe, la police a coupé les accès entre 2 h 21 et 2 h 44 pour éviter qu’il y ait un attroupement sur l’ouvrage», rapporte Jean-Claude Cantiello. Samedi prochain, le pont sera en revanche totalement fermé à la circulation en raison des feux d’artifice. Près d’un demi-million de personnes est attendu sur le pourtour de la rade pour le spectacle pyrotechnique.

Les organisateurs des Fêtes n’ont pas encore de données chiffrées sur l’affluence, mais le moral est au beau fixe, comme la météo. «Cette édition suscite un vif intérêt des Genevois, qui viennent en masse la découvrir, expose Bernard Cazaban. Nous constatons également que le public suit la programmation des Fêtes. Il y avait du monde posté tout autour de la rade pour admirer les feux de samedi. Idem pour le concert d’Alain Morisod, qui prouve une fois de plus sa popularité.» A la mobilisation des locaux s’ajoutent les touristes moyen-orientaux, également au rendez-vous. «Les retours des hôteliers sont bons. Cette clientèle, qui apprécie les Fêtes, est bien présente à Genève cette année.» (TDG)

Créé: 06.08.2017, 15h31

Articles en relation

Aux Fêtes, des amours d’été, et plus si affinités

Genève La rade s’est muée en station balnéaire. Avec la chaleur, les Genevois sont au rendez-vous. Plus...

Dispositif de sécurité renforcé pour les Fêtes de Genève

Informations pratiques La police cantonale annonce une importante présence d'agents en uniforme lors de la manifestation. Des blocs de bétons seront à nouveau installés sur plusieurs axes routiers. Plus...

Des Fêtes consensuelles pour plaire largement

Du 3 au 13 août La manifestation phare de l’été ouvre ce soir. Elle joue la diversité pour convaincre. Plus...

Galerie photo

Un samedi soir aux Fêtes de Genève

Un samedi soir aux Fêtes de Genève Photos sur place et ambiance du samedi 5 Août autour de la rade

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les insectes débarquent dans nos assiettes
Plus...