Affichage sauvage contre le tourisme d'achat

GenèveLes producteurs locaux veulent sensibiliser les consommateurs sur les règles en vigueur lors de courses à l’étranger.

Willy Cretegny, président de la plateforme du commerce, a posé des affiches aux postes-frontières pour sensibiliser sur le tourisme d'achat

Willy Cretegny, président de la plateforme du commerce, a posé des affiches aux postes-frontières pour sensibiliser sur le tourisme d'achat Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Action coup-de-poing ce jeudi matin aux abords de la douane de Mategnin à Meyrin. Les Genevois partis faire leurs courses de l’autre côté de la frontière y ont lu ce message un brin culpabilisant: «Les commerçants de Genève et leurs employés vous remercient. Joyeux Noël.» Cet affichage sauvage est l’œuvre du bouillant viticulteur de Satigny, Willy Cretegny. Adepte des coups d’éclat, il a créé en 2011 la plateforme du commerce, un groupe de travail pour limiter l’impact économique des achats hors frontière. Le président de cette structure justifie son action par «la nécessité de rappeler les règles et la législation en vigueur. Les achats en France, supérieurs à 300 francs, doivent être déclarés en douane et sont taxés en conséquence. Les consommateurs sont heureux d’avoir de meilleurs salaires ici que de l’autre côté de la frontière, mais cela a un prix.»

Les producteurs locaux, mis à mal avec le franc fort, réclament une présence accrue du corps des gardes-frontière. «Ce matin, le poste de Mategnin était une douane fantôme. La vue d’uniformes a un effet dissuasif», déclare le viticulteur. La plateforme du commerce demande également des mesures plus fermes contre la distorsion de concurrence. «On protège les salaires en luttant contre le dumping, mais les produits locaux ne le sont pas assez, martèle le producteur. Cela représente pourtant des milliers d’emplois à Genève.»

Le canton, conscient du problème, agit avec ses armes, limitées. «On sent ici un soutien des autorités, maintenant, toute la difficulté est de se faire entendre auprès de la Confédération dont dépendent les douanes», rappelle Willy Cretegny. Le gouvernement genevois intensifie son lobbyisme sur cette problématique. «Le Conseil d’Etat a donné une feuille de route à ses attachées aux questions fédérales pour sensibiliser les parlementaires à Berne sur la question de la lutte contre le tourisme d’achat», indique sa présidence. Une rencontre a eu lieu à la fin de l’été entre Ueli Maurer, le ministre des Finances fédérales en charge des douanes et Pierre Maudet, chef du Département de la sécurité et de l’économie (DSE), où il a été question de contrôles aux frontières. «En matière économique, l’une des priorités est de lutter contre une distorsion de concurrence, rappelle le DSE. La régulation des marchandises est en effet toujours en vigueur contrairement à la libre circulation des personnes.»

En 2015, les consommateurs suisses, séduits par le cours avantageux de l’euro, ont dépensé 10,7 milliards de francs lors d’escapades personnelles ou professionnelles selon l’étude de l’institut GfK. A Genève, cela se traduit par une hausse de la contrebande. La section antifraude des douanes y a ouvert 1776 enquêtes en 2015, plus du double que l’année précédente. Produit phare des importations illégales, la viande, dont 19 tonnes ont été saisies en 2015. «Et ce phénomène est en très forte hausse cette année», indique Michel Bachar, porte-parole des douanes. Les chiffres officiels seront communiqués en février.

Créé: 15.12.2016, 16h24

Sondage

Où faites-vous principalement vos courses pour les fêtes de fin d'année?

En France

 
31.1%

En Suisse

 
56.5%

Sur Internet

 
6.1%

Je ne sais pas

 
6.3%

1258 votes au total


Marchandises à déclarer en douane

Est soumis à déclaration par personne:

-toute marchandise dont la valeur dépasse 300 francs
-Quantité supérieure à 1 kg de viande et de préparation de viande
-Plus de 1 kg/l de beurre, crème
-Plus de 5 kg/l d'huiles, de graisses et de margarine pour l'alimentation
-Plus de 5 l de boissons alcoolisées jusqu'à 18% vol
-Plus de 1 l de boissons alcoolisées de plus de 18% vol
-Plus de 250 pièces/grammes de cigarettes/cigares/autres tabacs manufacturés

Source: Administration fédérale des douanes

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.