L’affaire de La Pâquerette divise les députés

GenèveUne nouvelle enquête oui, mais comment? Les partis peinent à trouver la solution.

Centre de la Pâquerette

Centre de la Pâquerette Image: P.Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une nouvelle enquête sur l’affaire de La Pâquerette reste nécessaire. C’est l’avis, à ce stade, de la plupart des partis, toutefois divisés sur le choix de l’outil parlementaire. Ils devront se prononcer pour la troisième fois sur le sujet, car la motion demandant la création d’une commission d’experts externes au canton, chargés de faire toute la lumière sur les dysfonctionnements ayant conduit à la mort d’Adeline M., pose des problèmes juridiques (lire nos éditions de jeudi et vendredi).

A la suite de l’assassinat de la sociothérapeute du centre La Pâquerette, deux enquêtes ont déjà été rendues, dont l’une, visant la directrice, a déclenché une polémique. Le collectif Justice pour Adeline, appuyé par une pétition de 4000 signatures, a réclamé une nouvelle étude, transversale et impartiale. Saisi, le parlement a d’abord refusé de lancer une Commission d’enquête parlementaire (CEP) en juin, avant de trouver un consensus en août en confiant le travail à des experts externes au canton. Mais un avis de droit pointe les failles du mandat, selon le bureau du Grand Conseil.

Dans un communiqué diffusé hier, «le PS appelle l’ensemble des partis du Grand Conseil à remettre l’ouvrage sur le métier afin de remédier aux éventuels dysfonctionnements et de ne pas laisser perdurer les zones d’ombre entourant ce drame». Comment? «L’instrument prévu par la loi, c’est la CEP. Si les députés ont besoin d’aide, ils peuvent s’entourer d’experts. Il faut qu’on m’explique pourquoi on a réussi à faire une CEP pour l’affaire du seau d’eau à la Cour des comptes et pas pour un drame qui implique nos institutions!» insiste le député Roger Deneys.

Surtout pas de CEP, réagit à l’inverse la Verte Sophie Forster Carbonnier: «Les députés n’ont pas le temps ni les compétences de traiter cette affaire.» La commission d’experts externes reste la meilleure solution selon elle. «D’autres cantons arrivent bien à le faire. Si ce n’est pas possible à Genève, il faut changer la loi.» L’instrument de la CEP est bien trop contraignant, assure aussi le PDC Bertrand Buchs, qui préfère voir la commission de gestion s’emparer du dossier. «Au niveau juridique, elle a tous pouvoirs. Le Valais a d’ailleurs choisi cette option dans l’affaire Giroud.»

Pas convaincu non plus par la CEP, Pierre Vanek, d’Ensemble à Gauche, estime que la motion votée en août doit être appliquée coûte que coûte. «Il ne faut plus tourner autour du pot. Nommons des experts qui essayeront de répondre au mandat.» A l’UDC, Thomas Bläsi attend de voir les propositions d’amendements à la motion que le bureau du Grand Conseil compte faire. Tout comme le MCG. Seul le PLR refuse tout nouvel examen de l’affaire. «On compte déjà quatre enquêtes, dont celle pénale. Je ne vois pas ce que les députés peuvent apporter de plus», estime Serge Hiltpold.

Créé: 09.01.2015, 20h35

Articles en relation

La Pâquerette: députés claqués par un avis de droit

Politique Le parlement va devoir se prononcer une troisième fois sur la question. Plus...

La Pâquerette: l’appel aux experts est bloqué

Drame d'Adeline M. Le bureau du Grand Conseil a demandé un avis de droit pour évaluer la future mission des experts, qui s’avère problématique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...