Affaire Maudet: deux Libano-Genevois bientôt en prévention

Voyage à Abu DhabiDeux patrons vont être prévenus d’octroi d’un avantage. Et deux personnes sont poursuivies pour abus d’autorité.

Point de départ de la procédure pénale: un voyage à Abu Dhabi effectué en novembre 2015 par Pierre Maudet et son bras droit.

Point de départ de la procédure pénale: un voyage à Abu Dhabi effectué en novembre 2015 par Pierre Maudet et son bras droit. Image: ANDREW HOLBROOKE/Corbis via Getty Images

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’enquête s’accélère dans l’affaire Maudet. Le Ministère public s’apprête à mettre en prévention deux entrepreneurs immobiliers, comme nous l’avons révélé ce mercredi sur notre site internet. Ces hommes ont activement pris part à l’organisation du mystérieux séjour aux Émirats arabes unis du conseiller d’État Pierre Maudet et de son chef de cabinet de l’époque, Patrick Baud-Lavigne. Ces derniers, déjà prévenus d’acceptation d’un avantage, ont été à nouveau entendus mercredi. Désormais, l’ancien bras droit du ministre se trouve en plus poursuivi pour abus d’autorité. C’est le cas aussi d’un haut fonctionnaire.


A lire: Comment «l'affaire Maudet» pollue le dossier des stades de Servette


Les entrepreneurs visés, deux Libano-Genevois, Antoine Daher et Magid Khoury, sont convoqués le 5 décembre afin d’être mis en prévention. Et ce, pour l’octroi d’un avantage en lien avec l’organisation du voyage à Abu Dhabi en novembre 2015. C’est l’infraction miroir de l’acceptation d’un avantage, pour laquelle Pierre Maudet et Patrick Baud-Lavigne sont poursuivis. «Quiconque offre, promet ou octroie un avantage indu à un membre d’une autorité judiciaire ou autre (…), en faveur de cette personne ou d’un tiers, pour qu’il accomplisse les devoirs de sa charge est puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire», décrit le Code pénal.

Bureau perquisitionné

Antoine Daher a déjà été entendu à deux reprises dans ce dossier, a-t-on découvert. Au printemps, il a été interrogé par le Ministère public notamment sur ses liens d’amitié avec le magistrat et Magid Khoury. Au fil des semaines, le dossier s’est épaissi. Et le 14 août, nouvelle audition, suivie d’une perquisition dans le bureau de sa société Renovis Development, installée dans les mêmes locaux que la société Capvest advisors, de Magid Khoury.

Antoine Daher a dû s’expliquer sur des éléments apparus au fil des investigations. Il aurait récolté de l’argent pour financer un sondage destiné à la dernière campagne électorale de l’élu PLR. Patrick Baud-Lavigne est prévenu sur ce point pour avoir participé à cette recherche de fonds.

Le patron de Renovis Development aurait par ailleurs payé, en partie, à hauteur de 4000 francs, une fête d’anniversaire organisée le 3 mars dernier pour Pierre Maudet, à L’Escobar. Cet établissement public lié à Antoine Daher avait obtenu quelques mois plus tôt du Service de police du commerce, alors sous la tutelle du chef de l’Économie, une autorisation d’ouverture dans un délai rapide et de manière exceptionnelle.

Abus d’autorité

C’est sur ce volet de l’enquête que Patrick Baud-Lavigne, mais aussi le directeur du Service de police du commerce, Raoul Schrumpf, ont été entendus mercredi. L’ancien bras droit du ministre et le haut-cadre ont été mis en prévention pour abus d’autorité, a révélé letemps.ch. Pierre Maudet était aussi auditionné, comme l’a annoncé Radio Lac. D’où son départ anticipé de la séance hebdomadaire du Conseil d’État. Et ce n’est pas fini. Le ministre et son ancien bras droit sont encore convoqués le 5 décembre.

Pour en revenir à Antoine Daher, son avocat, Me David Bitton confirme: «Mon client est convoqué en tant que prévenu chez le premier procureur Yves Bertossa le 5 décembre. Nous n’avons pas encore accès au dossier et je ne sais pas ce qui lui est reproché à ce stade.» Cette nouvelle étape judiciaire le surprend: «La mise en prévention de mon client n’était pas attendue. Il ne peut qu’affirmer n’avoir bénéficié d’aucun avantage d’un représentant de l’exécutif.»

Me Marc Hassberger confirme aussi la convocation de Magid Khoury: «Il faut rappeler qu’il n’a, à ce jour, jamais été entendu ou auditionné. Monsieur Khoury n’a rien à se reprocher et attend sereinement de répondre aux questions du Ministère public.» Me Alec Reymond, relève que son client, Raoul Schrumpf, «conteste tout comportement contraire à la loi et reste serein». N’ayant pas eu accès au dossier, il ne fait pas d’autre commentaire.

Maudet encore auditionné

Sereins aussi, les avocats de Pierre Maudet. L’ancien bâtonnier Grégoire Mangeat et Me Fanny Margairaz indiquent sur Twitter que le conseiller d’État a «participé à une audience du Ministère public» portant «exclusivement sur la question de l’autorisation délivrée» en octobre 2017 à L’Escobar. «À ce stade, l’enquête confirme la position de notre client, à savoir qu’il n’est pas intervenu dans la procédure relative à cette autorisation.» Sur la forme, ils ironisent: «Le Ministère public a eu la courtoisie de s’excuser de cette audience fixée un mercredi matin, nous indiquant ne pas s’être rendu compte que les séances de l’Exécutif cantonal avaient lieu tous les mercredis matin.» En résumé, «Monsieur Maudet maintient sa position et réaffirme qu’il n’a jamais commis la moindre infraction.»

Plus d’un an après l’ouverture de la procédure pénale sur le voyage à Abu Dhabi, et compte tenu des derniers rebondissements, il semble que l’instruction s’inscrive dans la durée. Les avocats de Pierre Maudet le contestent: «Rien n’indique l’enlisement. La plupart des actes importants de l’enquête ont déjà été accomplis. Le Ministère public fait un travail rapide mais complet, ce qui est positif et souhaité par notre client.» Le défenseur de Patrick Baud-Lavigne, l’ancien bâtonnier Jean-Marc Carnicé, était quant à lui indisponible. (TDG)

Créé: 14.11.2018, 16h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.