Passer au contenu principal

L’Aéroport, qui va investir trois milliards, a de gros problèmes de pilotage

Le conseil d’administration ne joue pas son rôle de surveillance stratégique, estime la Cour des comptes dans un rapport inquiétant.

Pose de la première pierre de l'aile est. Pierre Maudet, Conseiller d'Etat genevois et Corine Moinat, présidente du conseil d'administration de l'aéroport.
Pose de la première pierre de l'aile est. Pierre Maudet, Conseiller d'Etat genevois et Corine Moinat, présidente du conseil d'administration de l'aéroport.
Paolo Battiston

A l’Aéroport, le pilote laisse le mécanicien s’occuper tout seul du plan de vol. C’est la conclusion que l’on peut tirer du rapport que la Cour des comptes a présenté hier aux médias. Cette dernière s’est penchée sur la «gouvernance de ses projets d’infrastructure». Si les 96 pages du document sont rédigées dans le langage souvent abscons des auditeurs, on y trouve des perles édifiantes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.