Passer au contenu principal

Aéroport: initiative validée avant d’être rejetée?

Le texte vise à maîtriser le développement futur de l’aéroport. Le Conseil d’Etat va recommander au Grand Conseil de le rejeter.

Le texte vise à maîtriser le développement de l’aéroport.
Le texte vise à maîtriser le développement de l’aéroport.
Laurent Guiraud

Lancée au mois d’août 2016, puis déposée à la Chancellerie en décembre munie de 14 500 signatures, l’initiative populaire cantonale «Pour un pilotage démocratique de l’aéroport» (IN 163) aura pourtant de la peine à décoller. Le Conseil d’Etat vient en effet de la valider, mais demandera au Grand Conseil de la rejeter sans lui opposer de contre-projet. De quoi irriter les initiants, qui ont immédiatement répondu à cette annonce.

Le texte vise à maîtriser le développement de l’aéroport, dont le nombre de passagers «a doublé ces dix dernières années, dépassant 15 millions», relève la Carpe (Coordination régionale pour un aéroport urbain respectueux de la population et de l’environnement). Or, poursuit-elle, «les autorités planifient 25 millions de passagers en 2030». Pour l’association, c’en est trop en termes de nuisances sonores et de pollution.

Le gouvernement, lui, estime que les mesures environnementales proposées par l’IN 163 «sont déjà appliquées par le Conseil d’Etat et que les contraintes administratives sont inutiles». Il rappelle les positions prises dans le cadre du PSIA (Plan sectoriel de l’infrastructure aéronautique), à savoir une limitation du volume du bruit et le maintien des horaires d’exploitation de 6 h à minuit. La fiche PSIA, conclut-il, fera prochainement l’objet «d’une large consultation auprès de la population et des communes riveraines de l’aéroport».

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.