L'aéroport de Genève continue de croître plus vite que le canton

Résultat annuelPresque la moitié des recettes de l'entreprise proviennent du secteur des commerces, des parkings et d'autres locations.

Le trafic n’a pas cessé de croître: plus de 14 millions de passagers se sont envolés depuis le bout du lac (+3,9%) en 2013
Vidéo: Steeve Iuncker-Gomez/Tribune de Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Genève Aéroport continue de grandir et vole vers un avenir incertain. Le trafic n’a pas cessé de croître: plus de 14 millions de passagers se sont envolés depuis le bout du lac (+3,9%), souvent vers Londres (2,1 millions de personnes), Paris (939’000) et Amsterdam (624’000). EasyJet continue de s’étendre: la compagnie low-cost s’accapare 41,5% des mouvements (décollages et atterrissages) sur le tarmac genevois, contre 14,5% pour Swiss. Le nombre total de mouvements s’est lui contracté, ce qui signifie que les appareils sont en moyenne toujours plus gros et remplis.

L’exercice 2013, présenté aux médias lundi matin, présente un chiffre d’affaires en hausse de 3,3%, à 376,3 millions de francs. L’entreprise, qui a dégagé un bénéfice net de 72,3 millions de francs, se montre financièrement saine: près de la moitié de ses revenus (48,3%) n’émanent pas du segment aéronautique mais d’autres activités, comme les redevances commerciales, les parking, les restaurants et les loyers.

Une croissance qui est plus rapide que celle du canton. L'office cantonal de la statistique a indiqué ce matin que la croissance du PIB du Canton de Genève avait atteint 2,3% en 2013 en termes réels, contre 1,5% en 2012 et 0,3% en 2011. Et qui n'est pas sans créer des tensions sociales. Quelques heures après la conférence de presse officielle de l'entreprise propriété à 100% de l'Etat de Genève, le syndicat des services publics annonce «qu’une société de l’aéroport va licencier l’entier de son personnel à la fin de ce mois».

45,8 millions pour l'Etat de Genève

L’établissement public autonome reversera à l’Etat de Genève, propriétaire, une somme de 45,8 millions de francs. Au bénéfice de 72,3 millions s'ajoutent 19 millions de recettes exceptionnelles liées à la mise en place de la nouvelle caisse de pension, soit un bénéfice total de 91,6 millions, contre 66,5 millions en 2012. Les investissements ont atteint l'an dernier 121 millions. "Ce sont de très bons résultats qui doivent permettre d'adapter les infrastructures de l'aéroport", a déclaré le nouveau président du Conseil d'administration de l'aéroport Pierre Maudet, chef du Département de la sécurité et de l'économie.

Pressions sur les salaires

La croissance ne va pas sans tensions sociales. Le magistrat PLR s'en est inquiété. Quelque dix mille personnes travaillent sur le site dans 200 entreprises. Près de 900 d'entre elles ( 26 postes en un an) sont directement employées par Genève Aéroport.

Pierre Maudet a souhaité que des discussions s'ouvrent avec tous les acteurs concernés sur le site afin d'analyser la situation et savoir comment y remédier. Le conseiller d'Etat en charge de l'économie a indiqué que le régime des concessions va être étudié avec le conseil d'administration de l'aéroport.

«Les pressions qui poussent les salaires vers le bas nous inquiètent. Je ne minimise pas les difficultés. Mais elles ne devraient pas être réglées par des actions intempestives. Cela devrait se passer différemment», a affirmé Pierre Maudet. Le syndicaliste Yves Mugny qui convoque la presse ce mardi ne semble pas avoir reçu le message.

Cent passagers par avion

En 2013, Genève Aéroport a accueilli 14,4 millions de passagers. C'est 3,9% de plus qu'en 2012, ce qui place Genève-Aéroport dans les plate-formes les plus dynamiques du continent. En revanche, le nombre de mouvements d'avion a diminué de 2,2%. Conséquence, le nombre de passagers par avion ne cesse d'augmenter. Il a dépassé le chiffre de 100 pour la première fois en 2013. Au total, la plate-forme aéroportuaire relie Genève à quelque 132 destinations, opérées par 57 compagnies aériennes. Quelque 75'000 tonnes de marchandises ont transité par le secteur fret de l’aéroport au cours de l’année.

(A lire aussi: Quel avenir pour Cointrin: Gatwick accueille trois fois plus de voyageurs que Genève Aéroport)

Pierre Maudet en interview vidéo:

(TDG)

Créé: 17.03.2014, 13h40

Articles en relation

Une grève-surprise perturbe le trafic aérien

Genève Aéroport Des salariés de Swissport ont arrêté le travail durant deux heures dimanche à Cointrin. Quarante vols ont été retardés. Plus...

L’extension de l’Aéroport a du plomb dans l’aile

Cointrin Le coût a explosé et les délais sont largement repoussés. Genève Aéroport cherche à rectifier la trajectoire. De quoi créer de vives tensions à l’interne. Plus...

Paolo Gilardi: Aéroport, pas sur le dos des riverains et des travailleurs

Les blogs de la Tribune Aujourd’hui, Cointrin fait figure de pièce maîtresse d’un projet de développement économique, celui souhaité par les banquiers... Plus...

Le Parlement ne veut pas contrarier Cointrin

Grand Conseil L’Etat n’interviendra pas dans les conflits sociaux. Le PLR lâche ses élus au Conseil d’Etat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...