L’aéroport va devenir une centrale solaire géante

GenèveEn partenariat avec les SIG, 55000 m2 de toits vont être équipés de panneaux solaires photovoltaïques.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Ce sera l’une des plus grandes centrales photovoltaïques de Suisse, si ce n’est la plus grande.» Le patron des Services industriels de Genève (SIG), Christian Brunier, se félicite du partenariat annoncé ce jeudi avec Genève Aéroport pour équiper 50 000 m2 de toitures de panneaux solaires photovoltaïques. A terme, ceux-ci produiront 7,5 gigawattheures (GWh) d’électricité par an, soit l’équivalent des besoins d’environ 10 000 personnes. «C’est une petite ville», illustre Christian Brunier.

Une première partie de ces panneaux solaires sera installée sur le toit de la future nouvelle aile est de l’aéroport, d’une surface d’environ 10 000 m2, d’ici à la fin de 2020. Au total, les SIG vont investir près de 13 millions de francs dans ces installations, qu’ils vont construire, exploiter, et dont ils seront les propriétaires. Genève Aéroport, en échange de la mise à disposition de ses toitures, pourra consommer sur place le courant produit, en le payant au prix coûtant. «Cette collaboration avec les SIG est stratégique et importante pour Genève Aéroport, confie son directeur général, André Schneider. Nous avons déjà 10 000 m2 de panneaux solaires qui produisent un GWh de courant par an, et il y a encore beaucoup de surfaces disponibles. Mais comme ce n’est pas notre domaine d’affaire principal, nous nous associons aux SIG pour augmenter notre production photovoltaïque.» Genève Aéroport multiplie les efforts pour réduire sa consommation énergétique et pour s’alimenter en énergies renouvelables. D’ici à 2025, il devrait pouvoir renoncer aux agents fossiles pour son chauffage et sa climatisation, notamment en étant connecté au réseau Genilac (utilisation thermique de l’eau du lac). De plus, toutes les émissions de CO2 de l’aérogare sont compensées (ce qui n’inclut pas les émissions des compagnies aériennes).

Deux conseillers d’Etat sont venus saluer ce nouveau partenariat entre l’aéroport et les SIG – Antonio Hodgers, en charge de l’Energie, et Pierre Maudet, en charge de l’Economie. «L’aéroport est une vitrine pour le Canton et un véritable laboratoire sur le plan énergétique, note Pierre Maudet. Cela ne date pas d’hier.» Le magistrat rappelle qu’en amont, il y a une volonté politique de donner l’exemple au travers des SIG et de l’aéroport. «Aujourd’hui, chaque toit est utile», souligne Antonio Hodgers, qui veut doubler la production solaire genevoise tous les cinq ans, pour que Genève rattrape son retard en la matière. Actuellement, la capacité totale du canton est de 48 GWh, et elle devrait atteindre les 150 GWh d’ici à 2025.

(TDG)

Créé: 12.10.2017, 18h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Harcèlement: la parole des femmes se libère
Plus...