Action au dernier jour du foyer de Frank-Thomas

AsileUn rassemblement a eu lieu hier à midi devant l’Hospice général pour tenter de stopper la fermeture du foyer pour réfugiés.

Un rassemblement de protestation contre la fermeture du foyer Frank-Thomas a eu lieu devant les locaux de l'Hospice Général, Cours de Rive.

Un rassemblement de protestation contre la fermeture du foyer Frank-Thomas a eu lieu devant les locaux de l'Hospice Général, Cours de Rive. Image: Pierre Abensur

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jour J est arrivé. Ce jeudi, l’Hospice général cessait l’expoitation du foyer Frank-Thomas et la trentaine de réfugiés y habitant encore était sommée de quitter les lieux. «Les frigos ont été ôté et l’Hospice a annoncé qu’il couperait l’eau et l’électricité et se dégageait de toutes responsabilités à partir d’aujourd’hui», rapporte Aude Martenot, de Perce-frontières.

Le collectif, ramification de No Bunkers, organisait hier à midi un rassemblement devant l’Hospice général à Rive pour réclamer l’arrêt immédiat «des expulsions des résidents», la prolongation du bail pour un minimum de cinq ans «soit jusqu’au début des travaux sur la parcelle» ainsi que la rénovation des bâtiments. L’occasion de rappeler l’origine de son combat: la fermeture des abris PC et l’octroi de conditions d’accueil dignes pour les migrants. «Les personnes en exil ne doivent pas subir la piètre gestion des autorités en matière d'asile», a rappelé Olivier Richard, membre du collectif.

Des politiciens de gauche se sont joints à la manifestation. Ils se sont particulièrement indignés du manque d’anticipation et de concertation dont a fait preuve l’Hospice général au moment d’annoncer aux résidents de Frank-Thomas qu’ils devaient déménager. Un point récemment relevé et condamné par l’Asloca.

La députée Verte Frédérique Perler a ainsi condamné «une manière de faire indigne» et demandé «un développement des mesures d’accompagnement pour reloger ces personnes de manière digne». En début de semaine, le Parti socialiste genevois faisait aussi part de ses doléances au Conseil d’Etat. Lors du rassemblement, le conseiller municipal de la Ville Sylvain Thévoz (PS) a conclu: «Nous ne pouvons plus détourner les yeux comme si ce qui se passe ne concerne pas tous les représentants de cette ville.»

Pour sa part, l’Hospice général maintient fermement sa position. Il l’a rappelé par le biais d’un communiqué envoyé à la veille de la manifestation: «Après plus de 16 ans d’utilisation, nous fermons le centre d’hébergement situé à la rue Frank-Thomas. La parcelle doit en effet être rendue à l’Etat pour les besoins du chantier du CEVA dès le 1er janvier 2017. Des solutions de relogement ont été proposées à tous les résidents du centre.» (TDG)

Créé: 30.06.2016, 17h22

Articles en relation

Les Socialistes s'opposent à l'évacuation du foyer Frank-Thomas

Asile Un courrier a été envoyé ce mardi à l'ensemble du Conseil d'Etat en ce sens. Plus...

L’Asloca prend la défense de 20 réfugiés

Hébergement Plusieurs habitants du foyer Frank-Thomas ont mandaté l’association de défense des locataires pour contester leur déménagement. Plus...

Le foyer pour réfugiés de Frank-Thomas ferme: «Et moi, je vais où?»

Asile Le lieu doit être vidé la semaine prochaine. Un collectif dénonce «une expulsion absurde». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...