Les acteurs du football genevois seront formés à la médiation

Sport local L’État et la Ville de Genève ont présenté une série de mesures pour endiguer la violence sur les terrains. Le public est aussi concerné.

Les formations aborderont les questions de gestion de la colère et de fair-play.

Les formations aborderont les questions de gestion de la colère et de fair-play. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'en était trop des bagarres et agressions sur les terrains de football du Canton. Quatre mois après avoir réuni l'ensemble des acteurs - clubs, arbitres, communes -, le Canton et la Ville de Genève ont présenté, lundi soir, dix mesures élaborées dans le cadre des états généraux du sport. Objectif: lutter contre la violence sur la pelouse, mais également en dehors des terrains.

Lors de la première rencontre en novembre, une multitude d'idées avaient été avancées avant que des groupes de travail ne soient composés. Aujourd'hui, le fruit de leur travail tient dans une liste de dix mesures.

La première piste retenue paraît totalement novatrice: initier les acteurs (dirigeants, entraîneurs, arbitres, etc.) à la médiation. "Les formations Jeunesse + Sport se concentrent sur les aspects techniques du football, relève Thierry Apothéloz, conseiller d’État chargé du département de la cohésion sociale. L'objectif est de proposer, voire rendre obligatoire, une initiation à la médiation afin que les questions de gestion de la colère et de fair-play puissent être abordées." Le magistrat socialiste espère la concrétisation de ce projet au début de l'année prochaine.

Autre mesure qui devrait entrer en vigueur sous peu, chaque club disposera d'un responsable Fair-play. Ce dernier sera chargé de sensibiliser, d'agir en matière de prévention et de sanction. "Nous avons besoin d'un point d'entrée dans chaque club", explique Sami Kanaan, maire de la Ville de Genève.

Face aux actes de violences répétés, les punitions vont-elles se durcir? L'ambition est surtout d'homogénéiser les réponses, en se basant sur une charte cantonale et son règlement. Les joueurs ne sont pas les seuls à devoir s'y conformer puisque le code de conduite est destiné à l'ensemble des publics entourant les clubs de football. "Jusqu'à présent, les règlements et les sanctions étaient purement footballistiques. Nous souhaitons élargir le périmètre avec, par exemple, la possibilité d'exclure une équipe d'un stade", poursuit Sami Kanaan. Des juristes spécialisés plancheront sur cette charte et son règlement afin que les clubs ne soient plus seuls pour fixer leurs propres règles de comportement.

Enfin, les pouvoirs publics ambitionnent également d'améliorer la coordination avec les polices municipales, les travailleurs sociaux ou la brigade de recherche et d’îlotage communautaire (BRIC) de la police cantonale lors de matchs à risque.

Les dix mesures ont été présentées aux clubs, arbitre et représentants communaux lundi soir.

Créé: 01.04.2019, 19h45

Articles en relation

Après l'agression d'un arbitre, l'État et la Ville de Genève réagissent

Football genevois Le Canton rencontrera l’Association genevoise de football et les arbitres le 18 septembre, afin de dresser un état des lieux de la violence. Plus...

Suite à une agression, les arbitres votent la grève

Football Dimanche, un directeur de jeu chevronné a été violemment molesté par des joueurs lors d’un match de 5e ligue aux Evaux. La faîtière des arbitres tire la sonnette d’alarme. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...