Un accueil à l'année prend forme pour les sans-abri

Ville de GenèveLe Conseil municipal a alloué 1,8 million de francs supplémentaires pour l'hébergement des SDF.

Une séance plénière du Conseil municipal de la Ville de Genève, qui siège à l'OMM.

Une séance plénière du Conseil municipal de la Ville de Genève, qui siège à l'OMM. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un pas de plus. Le Conseil municipal de la Ville de Genève a décidé mercredi soir d'octroyer un financement de 1,8 million de francs afin d'offrir aux sans-abri un accueil à l'année, et non plus uniquement durant l'hiver. Cette aide, proposée par le MCG, vient s'ajouter au 1,5 million de francs déjà voté lors du budget, en décembre 2018.

«Les choses avancent, s'est réjouie la magistrate Esther Alder, en charge du Département de la cohésion sociale et de la solidarité. C'est un vrai grand bond en avant que nous vivons aujourd'hui.» La nécessité d'agir pour les SDF semble être partagée par quasiment l'entier du Municipal désormais. Le texte a été accepté par 64 oui, 0 abstention et 8 non.

Péréquation financière demandée

L'opposition vient de l'UDC. Lors des débats, le parti a proposé un amendement visant à exclure les sans-papiers du cercle des bénéficiaires du dispositif. Une proposition balayée.

En revanche, l'amendement de la PLR Patricia Richard demandant la mise sur pied d'une péréquation pour que toutes les communes participent à l'effort financier a été accepté. «La Ville est l'Hospice général de tout le canton en matière d'hébergement d'urgence», s'est désolé, une nouvelle fois, le socialiste Pascal Holenweg.

Nouveau concept

Comment cette somme de 1.8 million sera-t-elle investie? Elle devrait être allouée aux associations actives dans le domaine de la grande précarité. Le collectif à l'origine des 200 tentes sur la plaine de Plainpalais a présenté un «nouveau concept» à la Ville. «Il s'agit d'un dispositif modulable qui allie une Halte de nuit avec quatre lieux d'hébergement hors sol», explique Alain Bolle, le directeur du Centre social protestant, présent dans le public. Des «sleep-in», dont un serait exclusivement réservé aux femmes, ajoute-t-il.

L'association Première ligne devrait également proposer un hébergement au Quai 9 pour les personnes ayant un problème d'addiction. «Il est nécessaire de faire complètement autre chose que ce qu'on a fait jusqu'à présent, résume Alain Bolle. Il va falloir qu'on recrute du monde.»

Les propositions ont été jugées «très intéressantes» par Esther Alder, laquelle a répété son intention d'anticiper aussi l'ouverture de l'abri de la protection civile des Vollandes, si possible dès le mois de septembre. (TDG)

Créé: 15.05.2019, 22h38

Articles en relation

La Ville en quête de lieux hors sol pour les sans-abri

Genève Esther Alder convoite un foyer de l’Hospice, tout en envisageant d’ouvrir un abri PC à l’année. Plus...

Pour un financement complémentaire, la Halte de nuit et les sans-abri attendront

Ville Le Municipal a renvoyé en commission une proposition de crédit complémentaire de 1,8 million de francs. Plus...

Esther Alder: «La rue tue à petit feu...»

Mesures pour les sans-abri La magistrate Esther Alder annonce que l’accueil familles sera prolongé à la Roseraie. Et dévoile qui l’encadrera. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Genevois disent oui à la RFFA
Plus...