Accord surprise et reprise du travail chez ABB Sécheron

Menacée de délocalisation en Pologne, l'usine de Meyrin était figée depuis une semaine par la grève.

Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après huit jours de grève, les 212 salariés de l’usine genevoise ABB Sécheron ont trouvé un terrain d’entente avec la direction, laissaient entendre lundi des sources au fait des négociations. «Un accord a été signé et les parties se sont mises d’accord pour que le travail reprenne demain», a confirmé dans la soirée Alessandro Pelizzari, responsable du syndicat Unia à Genève. Contacté, l’entourage de la direction de la multinationale a admis un peu plus tard l’existence d’une telle entente, tout en se refusant à en dévoiler les détails.

Il y a quinze jours, les responsables d’ABB s’étaient déplacés sur le site genevois pour lui annoncer un plan de restructuration drastique, prévoyant la suppression d’une centaine de postes et la délocalisation de ses activités de production de transformateurs pour locomotives en Pologne. Et ce alors que cette usine reste pour l’heure rentable et bénéficie d’un carnet de commandes relativement bien fourni, précisent des sources internes. Cette décision est venue parachever les restructurations silencieuses entamées depuis trois ans, qui ont conduit à la suppression de soixante-cinq postes.

La direction de la multinationale a jugé que le maintien d’une production «de masse» à Genève ne pouvait s’inscrire dans la durée. Ces restructurations ne doivent laisser à l’usine de la zone industrielle de Meyrin que les activités de recherche, d’ingénierie et de ventes de ces pièces au cœur des motrices ferroviaires. Doit également être maintenu à Genève le développement du bus électrique rechargeable TOSA, vitrine technologique du groupe. Militant pour le maintien de la production de transformateurs et de l’ensemble des postes de travail, le personnel avait arrêté le travail le lundi 13 novembre, pour rentrer dans une période de consultation collective. De leur côté, les autorités cantonales ont lancé une «task force» chargée d’élaborer, avec ABB, une solution qui permette de sauvegarder le site genevois.

Il y a une semaine, ABB avait réagi au mouvement en indiquant que ses dirigeants «évalueraient les effets d’un arrêt de la production sur les activités commerciales et agiraient en conséquence». L’interruption hier soir d’un mouvement qui bénéficiait d’une mobilisation extrêmement forte – et qui aurait déjà fait perdre plusieurs centaines de milliers de francs à l’usine – laisse à penser que des concessions significatives ont été obtenues par le personnel.

Créé: 20.11.2017, 21h11

Articles en relation

Ces millions d’argent public investis dans l’usine genevoise d’ABB Sécheron

Industrie Le Canton, les TPG et la Confédération ont injecté plus de 10 millions dans le site qui prévoit de délocaliser 150 emplois en Pologne. Plus...

Plus de cent licenciements chez ABB Sécheron

Industrie La direction de la multinationale a annoncé la mauvaise nouvelle en début d'après-midi au personnel: plus d'une centaine de postes seront touchés sur deux ans. L'industrie genevoise est en état de choc Plus...

Le personnel d’ABB Sécheron hausse la voix

Industrie Les employés du site genevois ont débrayé. Ils exigent des réponses et craignent le pire pour les emplois Plus...

La démission du directeur d’ABB Sécheron laisse craindre le pire

Economie La nouvelle de ce départ est un choc pour les employés qui redoutent la délocalisation de 180 emplois sur 330 du site genevois. Plus...

Le personnel d’ABB Sécheron met la pression sur sa direction

Genève Face aux rumeurs de délocalisation, les employés demandent une information claire et ont mandaté le syndicat Unia. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...