Passer au contenu principal

Un accord financier entre promoteurs et lésés semble en passe d’être conclu

Une audience à huis clos a eu lieu lundi devant le Tribunal de première instance.

Le chantier d'Onex, en mai 2014.
Le chantier d'Onex, en mai 2014.
Frank Mentha

Après le psychodrame de mercredi, l’heure est plutôt à l’apaisement dans l’affaire qui oppose deux promoteurs douteux à leurs 300 victimes. Un accord financier semble en passe d’être conclu. «Le concordat, nouvelle formule, devrait être accepté, nous a indiqué, lundi, un avocat à la sortie d’une audience du Tribunal de première Instance. La double majorité nécessaire a visiblement été atteinte.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.