Passer au contenu principal

ABB Sécheron renonce à délocaliser le site de Meyrin

Deux ans après l'annonce de délocalisation, le groupe zurichois fait volte-face et maintient son site de Meyrin. Le groupe japonais Hitachi en sera le propriétaire.

Unia manifestait à l'automne 2017 devant les locaux de l'entreprise de Meyrin après l'annonce des projets de délocalisation.
Unia manifestait à l'automne 2017 devant les locaux de l'entreprise de Meyrin après l'annonce des projets de délocalisation.
Lucien Fortunati / Archives

C’est une volte-face dont l’histoire industrielle genevoise se souviendra: ABB Sécheron SA renonce à délocaliser son site de Meyrin dédié à la fabrication des transformateurs de traction.

Annoncé à la fin de 2017, ce départ annoncé d’un fleuron de l’industrie genevoise avait suscité une grande émotion et une levée de boucliers du personnel. Une grève historique de huit jours avait bloqué l’atelier avant des négociations tendues entre direction et syndicats, avec l’État pour arbitre. Sous l’égide de Pierre Maudet, une task force avait pour objectif d’atténuer le coût social au sein d’une entreprise comptant plus de 200 collaborateurs à contrats fixes auxquels s’ajoutaient des dizaines de contrats temporaires. À l’époque, une centaine de postes étaient menacés.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.