À Carouge, un débat sur les coopératives ravive les tensions gauche-droite

LogementLes élus étaient appelés à se prononcer sur un appel d’offres pour développer ce type d’habitat à Pinchat.

La mairie de Carouge.

La mairie de Carouge. Image: PIERRE ABENSUR/ARCHIVES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rarement un tel objet aura provoqué autant de tensions au sein du Conseil municipal de Carouge. Lors de la dernière séance, les élus ont dû se prononcer sur une délibération du Conseil administratif pour l’organisation d’un appel d’offres concernant la réalisation de deux immeubles d’habitation par deux coopératives, au chemin de Pinchat. Si le texte a finalement été accepté, le débat a ravivé les vieilles tensions gauche-droite.

Dès l’ouverture des débats, le Parti libéral-radical fait part de sa crainte de voir la Commune ne plus avoir de contrôle sur l’attribution des logements une fois les coopératives choisies. «Nous ne saurons pas si les habitants retenus ont un lien avec Carouge ou pas», relève Céline Zuber-Roy.

La droite souhaite que la coopérative soit créée par la Fondation immobilière de Carouge. Ses nouveaux statuts le lui permettent, soulignent les élus. S’agissant d’une première pour la commune, la gauche préfère mandater une institution avec une certaine expérience dans le domaine. Elle réclame un vote sur le siège. Elle l’obtient. Soupçonnant des conflits d’intérêts parmi les élus de gauche, Alain Voignier (PLR) demande que «les personnes impliquées dans ce projet se posent la question de leur vote». Le maire Nicolas Walder (Vert) précise: «Il doit y avoir un intérêt direct et confirmé pour que la personne n’ait pas le droit de voter. Je ne pense pas que ce soit le cas à ce stade.»

S’ouvre dès lors une discussion particulièrement vive. Céline Zuber-Roy suggère que soient retenues des «coopératives qui garantissent des critères objectifs dans l’attribution des logements».

La proposition fait bondir les socialistes. «Dans une coopérative, les gens se mettent ensemble pour construire et vivre dans ces logements, il est donc compliqué de parler de critères objectifs», relève Alain Étienne.

Le Vert Didier Prod’Hom rappelle alors que ce modèle d’habitation se situe entre la location et la propriété individuelle. «L’argument de Céline Zuber-Roy part d’un bon sentiment mais n’est pas applicable dans ce contexte», tranche-t-il. «Cette discussion montre que peu de personnes ont lu les documents», raille le socialiste Matthias Meyer. Il n’en faut pas plus pour piquer Jean-Jacques Gerster (PLR): «Je pense que les personnes qui croient tout savoir et nous font des leçons de morale feraient bien d’aller sur internet. La construction d’un immeuble est réalisée par des professionnels.» L’intervention fait réagir dans la salle. Le président du Municipal, Stéphane Barthassat (PDC) se voit contraint de remettre à l’ordre les élus: «Nous pouvons tout nous dire mais avec tact. J’entends des noms d’oiseaux de toute part, on se calme.»

Pour inciter des Carougeois à prendre part au projet, les conseillers municipaux se mettent finalement d’accord pour privilégier les «primo-coopérateurs». La délibération est acceptée par 19 oui, 7 non (PLR) et 3 abstentions.

Créé: 21.05.2019, 17h31

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...