À Aire-la-Ville, des riverains attaquent un projet de crèche

ChampagneLe référendum contre l’espace de vie enfantine a abouti. Ses auteurs craignent les nuisances d’une telle structure.

Le projet de future crèche d’Aire-la-Ville tel que l’a élaboré Daniela Liengme Architectes Sàrl, lauréate du concours lancé par la Municipalité aérienne.

Le projet de future crèche d’Aire-la-Ville tel que l’a élaboré Daniela Liengme Architectes Sàrl, lauréate du concours lancé par la Municipalité aérienne. Image: IMAGES DE SYNTHESE ARCHIGRAPHIE.CH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un référendum contre une crèche. Au Service des votations, on n’a jamais vu cela. Le projet attaqué se situe à Aire-la-Ville, mais il doit bénéficier à toute la Champagne, qui manque cruellement d’infrastructures enfantines. Les référendaires ayant obtenu les 131 signatures valables nécessaires, l’objet sera soumis aux urnes le 14 octobre. Le maire, Dominique Novelle, est dépité.

Mais qu’est-ce qui peut pousser des habitants, de surcroît des familles, à s’opposer à une crèche? «Nous sommes contre cette dépense, c’est tout», répond laconiquement Jean-Marie Wagenknecht, du comité référendaire. Dans une lettre adressée aux conseillers municipaux, les opposants, essentiellement des riverains, expliquent qu’ils estiment le projet trop ambitieux et craignent les nuisances d’une telle structure. «Ils font passer leurs intérêts privés avant l’intérêt collectif», résume Dominique Novelle, qui peine à comprendre les arguments avancés.

Plus aucune place dès 2019

Pour le maire, la création d’un espace de vie enfantine à Aire-la-Ville répond à un réel besoin. Il rappelle que tous les élus communaux, issus aussi bien de l’Entente que de l’Alternative, ont fait campagne avec ce même slogan: poursuivre le projet de crèche. «Nous constatons une forte demande en la matière depuis une dizaine d’années», argumente l’édile.

Pour y répondre, les autorités aériennes ont loué des places au sein des infrastructures de Bernex et Confignon. Mais cette solution atteint aujourd’hui ses limites. La population de ces communes augmentant, le nombre de placesattribuées à Aire-la-Ville se réduit comme peau de chagrin. «Au départ, nous en avions sept, aujourd’hui nous n’en comptons plus que deux, et à partir de 2019, nous n’en aurons plus aucune, avertit le magistrat. Or, une quinzaine de nouvelles familles vont s’installer dans la commune ces trois prochaines années. Comme accueil, il y a mieux.»

Sept communes intéressées

Le projet défendu par la Mairie comprend trente places et devait ouvrir en 2020. Son coût est estimé à un peu moins de 4 millions de francs. «La priorité serait accordée aux enfants d’Aire-la-Ville et le reste des places disponibles serait loué à d’autres municipalités, détaille Dominique Novelle. Nous avons fait un sondage auprès des sept communes de la Champagne, toutes sont intéressées.» La gestion de la crèche serait, elle, confiée à la Fondation de la petite enfance de Confignon, Aire-la-Ville ne disposant pas des effectifs nécessaires pour assumer une telle mission.

Si le maire confie qu’il ne croyait pas à l’aboutissement du référendum, il ne se laisse pas démonter pour autant. Dominique Novelle a d’ores et déjà prévu d’organiser une séance publique en juin pour présenter le projet à la population et répondre aux questions des habitants. Il prévient toutefois qu’en cas de victoire des référendaires le 14 octobre, il ne faudra pas compter sur lui pour lancer un nouveau projet pour la petite enfance. «Ni pour négocier des places dans les infrastructures des communes voisines», tonne-t-il. Verdict dans six mois. (TDG)

Créé: 22.04.2018, 19h25

Articles en relation

D’une union exemplaire naît une nouvelle crèche

Champagne Aire-la-Ville et Confignon ont trouvé la bonne formule. Un espace de vie enfantine de 30 places va éclore à l’horizon 2020. Plus...

Faut-il davantage soutenir les familles?

Conseil national Le National se penche ce mardi sur un projet visant à subventionner davantage les places en crèche. Analyse des enjeux. Plus...

A Genève, le tarif des crèches varie du simple au double

Petite enfance Une étude comparative révèle la grande disparité des prix pratiqués dans les communes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...