Vernier ne veut plus être la poubelle du canton

PolémiqueLes élus de cette commune contestent le projet de centre de semi-détention sur la presqu’île d’Aïre.

Porteous et son porte-à-faux spectaculaire sur le Rhône.

Porteous et son porte-à-faux spectaculaire sur le Rhône. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comme nous vous l’avons récemment révélé, les milieux culturels convoitaient deux bâtiments au bout de la presqu’île d’Aïre, à Vernier. Or, on devrait finalement y loger des détenus en fin de peine. C’en est trop pour cette commune qui a de plus en plus le sentiment d’être prise pour la poubelle du canton. Le conseiller administratif Thierry Apothéloz, fraîchement élu au Conseil d’État, a déjà manifesté le mécontentement de la deuxième Ville du canton: «Nous sommes très fâchés. Nous venons de faire un effort important en accueillant dans le secteur une structure pour les réfugiés mineurs non accompagnés. L’opportunité d’un lieu culturel était très intéressante pour nous.»

Assez de nuisances

L’élue PLR Monique Mattenberger est à son tour montée au front au Conseil municipal, mardi soir. Dans une interpellation, elle dénonce «un nouveau projet non désiré par Vernier, décidé unilatéralement par le Canton». Et regrette que l’on continue à faire subir les nuisances à une commune qui en a déjà bien assez: «Ce n’est pas grave car elle en a l’habitude, n’est-ce-pas? Les citernes, les nuisances de l’aéroport, le futur centre pour mineurs non accompagnés, les entreprises sans valeur ajoutée du PAV et maintenant un centre de semi-détention!» Elle demande donc à l’État de répartir les nuisances plus équitablement, à savoir aussi sur la Rive gauche. Le Conseil administratif verniolan ne pense pas autrement. «Nous avons dit à Pierre Maudet, patron de la Sécurité, combien cette méthode de travail était inadmissible, indique le maire Yvan Rochat. Nous allons tout faire pour contester ce projet cantonal par le biais de nos relais au Grand Conseil.»

René Longet de retour

Plus sympathique, mardi, le Municipal a élu le PDC Christophe Dulex à sa présidence. Une fonction qu’il avait déjà occupée il y a vingt ans. Il succède à la Verte et performante Esther Schaufelberger. De son côté, le Conseil d’État a nommé René Longet administrateur provisoire de Vernier à compter du 1er juin, en attendant que les électeurs verniolans désignent un successeur à Thierry Apothéloz. (TDG)

Créé: 16.05.2018, 17h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Affaire Maudet: nouvelle révélation
Plus...