Une pétition conteste l'abattage de 210 arbres dans la forêt de Pinchat

CarougeLe texte fait suite à une délibération votée par une courte majorité du Conseil municipal en décembre. La coupe s'inscrit dans le cadre de l'entretien des bois carougeois.

La forêt de Pinchat n'a pas été entretenue depuis vingt ans. (Photo d'archives)

La forêt de Pinchat n'a pas été entretenue depuis vingt ans. (Photo d'archives) Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est le sujet sensible du moment. Il devient difficile d'abattre un arbre aujourd'hui à Genève. Les récents débats au sein du Conseil municipal de Carouge en sont la preuve. Il aura fallu un travail en commission et deux longs débats en plénière pour que les conseillers municipaux acceptent finalement, à une petite majorité, de tronçonner 210 arbres pour sécuriser la forêt de Pinchat. Et aujourd'hui, la coupe est contestée par une pétition.

Le texte dénonce le fait que 210 arbres soient sciés alors que seuls trente d'entre eux sont malades. «Les politiques sont en retard sur la sensibilité actuelle de la population, constate José Lillo, metteur en scène et membre de «Genève se construit à la tronçonneuse», groupe apolitique à l'origine de la pétition, dans Le Courrier, mardi. Nous savons que chaque arbre compte. Un arbre abattu ne sera jamais remplacé.»

Interpellé à ce sujet par le quotidien, Nicolas Walder, conseiller administratif Vert, répond: «Ce projet n'est pas politique, je ne vais pas diviser la commune pour lui. Nous discuterons au Conseil administratif de savoir si nous le maintenons ou le reportons à une période moins mouvementée.» L'élu explique l'emballement sur ce sujet par la proximité des élections municipales.

Créé: 08.01.2020, 12h16

Sondage

Êtes-vous opposés à la coupe de 210 arbres dans la forêt de Pinchat, décidée par le Conseil municipal de Carouge pour des raisons de sécurité?





Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les communes les plus riches ont le plus de chiens
Plus...