Une femme nommée à la tête du Service de la protection des mineurs

fonction publiqueSahra Leyvraz-Currat reprendra dès le 1er octobre ce service rattaché à l’Office de l’enfance de la jeunesse.

Sahra Leyvraz-Currat

Sahra Leyvraz-Currat Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au bénéfice d’un brevet d'avocat, Sahra Leyvraz-Currat vient d’être nommée directrice du Service de la protection des mineurs (SPMi). De 2001 à septembre 2012, elle a exercé la fonction de secrétaire générale adjointe chargée du domaine pénitentiaire et de la formation des avocats, et depuis le 1er octobre 2012, elle œuvre à la direction générale de l'office cantonal de la détention comme responsable juridique.

Une chose est sure : elle ne manquera assurément pas de travail la nouvelle patronne d’un service pour le moins malmené. Cela fait des mois, en effet, que le personnel dénonce de mauvaises conditions de travail, qui conduisent à un fort taux d’absentéisme. «Epuisés et inquiets pour les enfants qu’ils doivent protéger», des collaborateurs - soutenus par les syndicats SSP/VPOD et SIT - ont ainsi multiplié les débrayages depuis l’été 2012, estimant que le service n’est pas en mesure d’effectuer correctement sa mission. Une situation critique qui avait conduit à la nomination de l’ancien conseiller d’Etat Laurent Moutinot, comme directeur ad interim, en octobre 2012.

Le SPMi a pour mission d'assister la famille dans sa tâche éducative, de veiller aux intérêts de l'enfant et de le protéger, en collaboration avec les parents et quand cela s'avère nécessaire, en sollicitant des mesures judiciaires. Les prestations délivrées peuvent aller du simple conseil à une prise en charge sur le long terme ou à l'application des mesures et mandats ordonnés par les instances judiciaires, civiles et pénales. Le SPMi participe à la mise en place de la politique de lutte contre la maltraitance des mineurs conduite par la direction générale de l'office de l'enfance et de la jeunesse.

«La richesse de son parcours permettra à Madame Leyvraz-Currat de faire face à l'ensemble des défis liés à son nouveau poste», estime le Département de l'instruction publique, de la culture et du sport. Un département au sein duquel le conseiller d’Etat Charles Beer «s’investit considérablement» non seulement pour renforcer les effectifs mais aussi pour revaloriser le statut des travailleurs sociaux. (TDG)

Créé: 25.06.2013, 11h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...