Une étude révèle les dessous des pratiques sexuelles des Genevois

EnquêteUne vaste étude réalisée à l'échelon national s'est penchée sur le comportement des Suisses en matière de sexualité.

Le saviez-vous? Quelque 64% des personnes interrogées déclarent avoir des rapports sexuels «au moins une fois par semaine».

Le saviez-vous? Quelque 64% des personnes interrogées déclarent avoir des rapports sexuels «au moins une fois par semaine». Image: patheos.com

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est dans le cadre d'une enquête sur la santé menée à l'échelon national que la sexualité des Genevois a été scrutée. L'Office fédérale de la statistique (OFS) s'est intéressé à leurs comportements. Voilà ici résumés les points saillants de cette étude réalisée en 2017.

Fréquence des rapports

Quelque 64% des personnes interrogées déclarent avoir des rapports sexuels «au moins une fois par semaine». Pour presque quatre personnes sur dix, c’est même plusieurs fois par semaine. Enfin moins d'un Genevois sur cinq confesse «avoir pratiqué» une fois par mois «ou moins». À noter que la grande majorité des répondants (86 %) déclarent avoir eu au moins un rapport sexuel au cours des douze derniers mois. Cela concerne 91% des hommes et 82% de femmes. Au-delà de 64 ans, la part se fixe à 53 %. Dernier point: neuf personnes sur dix déclarent avoir déjà eu un rapport sexuel durant leur vie. Corollaire? Un Genevois ou une Genevoise sur dix n'aurait donc jamais connu les délectations du plaisir charnel.

Une première relation avant 17 ans

Dans le canton de Genève, comme au niveau national, l'âge médian déclaré lors du premier rapport sexuel est de 16 ans et 10 mois, légèrement avant cet âge pour les hommes et un peu après pour les femmes.

Nombre de partenaires et protection

Sur l'année 2017, près de huit Genevois sur dix n'ont eu qu'un seul partenaire. Un sur dix répond en avoir rencontré «deux ou trois». Le solde – soit 5% – déclare avoir connu quatre partenaires ou plus.

Quant aux moyens de protection, et sur le dernier rapport sexuel, un tiers des Genevois affirme avoir utilisé un préservatif. «Lorsque le rapport a eu lieu avec un partenaire occasionnel, la proportion atteint 78 %, alors qu'elle est de 24 % lorsque le rapport a eu lieu avec un partenaire stable», indique l'Office fédéral de la statistique.

Une cinquantaine d'infections au VIH déclarée chaque année

Dans le canton de Genève, en 2018, une cinquantaine de cas confirmés de VIH ont été déclarés. En comparaison, en 1988, le nombre de cas déclarés dépassaient 360. En trente ans, il a diminué de 6,2 % en moyenne par an à Genève. La majorité des déclarations de VIH concerne des hommes. Entre 2016 et 2018, en moyenne, ceux-ci représentent trois quart des cas dans le canton.

Pour en savoir plus: les documents de l'Office cantonal de la statistique

Créé: 05.11.2019, 14h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections: le PLR impute sa défaite à Maudet
Plus...