Une entreprise locale choisie pour un chantier du CEVA

Haltes ferrovairesLes CFF ont attribué à l'entreprise Belloni des travaux du second œuvre pour un montant de plus de 10 millions.

Des PME genevoises et le Grand Conseil s'étaient plaints de voir les chantiers du CEVA échapper systématiquement aux entreprises genevoises.

Des PME genevoises et le Grand Conseil s'étaient plaints de voir les chantiers du CEVA échapper systématiquement aux entreprises genevoises. Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les PME genevoises et le Grand Conseil s'étaient plaints une nouvelle fois en début d'année de voir les travaux du CEVA échapper systématiquement aux entreprises genevoises. Aujourd'hui, le Conseil d’État a indiqué qu'il avait appris avec satisfaction l'attribution à l'une d'elle du marché de second œuvre pour les cinq gares et haltes de la future liaison ferroviaire entre Cornavin et Annemasse. Portant sur un montant de plus de dix millions de francs, ce marché concerne le revêtement de sols et les locaux techniques.

C'est l'entreprise Belloni qui a emporté l'adjudication pilotée par les CFF, responsables de la mise en œuvre opérationnelle du projet CEVA pour le compte du Canton et de la Confédération. Une décision que salue le gouvernement ainsi: «Cette adjudication renforce la confiance du Conseil d’État dans la performance des entreprises locales, qui savent se démarquer même lorsqu'elles doivent évoluer dans une enceinte concurrentielle et un contexte exceptionnel imposés par l'envergure des travaux du CEVA.»

Serge Hiltpold, député PLR et président de la Fédération des métiers du bâtiment, estime lui aussi que c'est une très bonne nouvelle. Mais il regrette toujours la difficulté des entreprises genevoises à accéder à la plupart des lots car constitués d'une addition de travaux très différents à assumer. Plus direct, Gabriel Barrillier, estime que 10 millions c'est bien, mais ce n'est pas assez: «L'impact sur les entreprises locales de cette infrastructure majeure doit être plus important, précise le député PLR. Il faut encore faire un effort.»

(Créé: 03.09.2014, 17h01)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Une entreprise locale choisie pour un chantier du CEVA

Haltes ferrovairesLes CFF ont attribué à l'entreprise Belloni des travaux du second œuvre pour un montant de plus de 10 millions.

Des PME genevoises et le Grand Conseil s'étaient plaints de voir les chantiers du CEVA échapper systématiquement aux entreprises genevoises.

Des PME genevoises et le Grand Conseil s'étaient plaints de voir les chantiers du CEVA échapper systématiquement aux entreprises genevoises. Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les PME genevoises et le Grand Conseil s'étaient plaints une nouvelle fois en début d'année de voir les travaux du CEVA échapper systématiquement aux entreprises genevoises. Aujourd'hui, le Conseil d’État a indiqué qu'il avait appris avec satisfaction l'attribution à l'une d'elle du marché de second œuvre pour les cinq gares et haltes de la future liaison ferroviaire entre Cornavin et Annemasse. Portant sur un montant de plus de dix millions de francs, ce marché concerne le revêtement de sols et les locaux techniques.

C'est l'entreprise Belloni qui a emporté l'adjudication pilotée par les CFF, responsables de la mise en œuvre opérationnelle du projet CEVA pour le compte du Canton et de la Confédération. Une décision que salue le gouvernement ainsi: «Cette adjudication renforce la confiance du Conseil d’État dans la performance des entreprises locales, qui savent se démarquer même lorsqu'elles doivent évoluer dans une enceinte concurrentielle et un contexte exceptionnel imposés par l'envergure des travaux du CEVA.»

Serge Hiltpold, député PLR et président de la Fédération des métiers du bâtiment, estime lui aussi que c'est une très bonne nouvelle. Mais il regrette toujours la difficulté des entreprises genevoises à accéder à la plupart des lots car constitués d'une addition de travaux très différents à assumer. Plus direct, Gabriel Barrillier, estime que 10 millions c'est bien, mais ce n'est pas assez: «L'impact sur les entreprises locales de cette infrastructure majeure doit être plus important, précise le député PLR. Il faut encore faire un effort.»

(Créé: 03.09.2014, 17h01)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
.= getFooterDiashow(

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...

);