Une bande de jeunes agresse des policiers

AnnemasseLundi 29 juillet, vers minuit, la police annemassienne a dû intervenir face à une bande de jeunes qui importunait le voisinage d'un immeuble collectif. Les individus se sont alors retournés contre les agents.

L'impasse des Rocailles où s'est déroulé l'incident

L'impasse des Rocailles où s'est déroulé l'incident Image: Google map

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 29 juillet 2013 vers minuit, un groupe de dix à quinze personnes prises de boissons a importuné le voisinage d'un immeuble collectif au 4 impasse des Rocailles, à Annemasse. Excédés par le bruit, des résidents auraient projeté depuis les étages un liquide irritant, provoquant une réaction violente d'un des individus qui a alors tenté de pénétrer dans le bâtiment, en forçant la porte d'entrée, pour en découdre avec les habitants.

Les gardiens de la paix du commissariat de police d'Annemasse sont intervenus et ont tenté d'apaiser le groupe d'individus qui se maintenait au niveau du skate parc tout en lui demandant de quitter les lieux. Depuis une semaine, les policiers patrouillaient spécialement tous les soirs sur les lieux pour ramener le calme alors que les groupes perturbateurs n'étaient pas toujours les mêmes.

Les agents ont dû faire usage de leurs bâtons de défense pour repousser les individus qui les ont agressés verbalement et physiquement. Trois policiers ont reçu de légères blessures. L'un des agresseurs a été touché par un coup de bâton alors qu'il cherchait l'affrontement et encourageait ses compagnons à faire de même. Il a été interpellé ainsi qu'un de ses comparses particulièrement virulent et outrageant.

Ces deux individus, âgés de 20 et 17 ans ont été placés en garde à vue au commissariat d'Annemasse pour outrage, rébellion à agents de la force publique et violences volontaires.

Créé: 30.07.2013, 17h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...