Un nouveau cube de béton héberge jeunes et retraités

LogementSitué le long de l’avenue de Châtelaine, l’immeuble va permettre de réunir deux générations aux ressources économiques modestes.

Jo Cecconi, Esther Alder et Paolo Amaldi devant le nouvel immeuble intergénérationnel de Châtelaine.

Jo Cecconi, Esther Alder et Paolo Amaldi devant le nouvel immeuble intergénérationnel de Châtelaine. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il était d’humeur joyeuse quand nous l’avons rencontré mardi matin au 36, avenue de Châtelaine, lors de l’inauguration officielle d’un immeuble proposant 16 logements en collocation pour étudiants et jeunes en formation, ainsi que 18 appartements pour personnes en âge AVS.

Jo Cecconi – c’est de lui qu’il s’agit – ne tarit pas d’éloges sur cette dernière réalisation de la Fondation Alphonse Carfagni qu’il préside: «Nous amplifions notre parc immobilier offert à des personnes se trouvant en situation économique difficile», se réjouit ce chaleureux partenaire social de la Ville de Genève. Outre ses 170 appartements à loyer modéré, ladite fondation s’occupe aussi de cinq crèches municipales.

Mais revenons à l’immeuble intergénérationnel, situé face à l’ancien stade des Charmilles et de bâtiments industriels dignes d’intérêt. Cette construction moderne de sept étages, dont l’expression architecturale en briques apparentes évoque l’identité populaire du quartier, veut favoriser l’échange et l’entraide entre la cinquantaine de nouveaux locataires. Jo Cecconi espère que la sauce prendra: «Cette mixité sociale doit permettre aux anciens de vivre dans l’entourage d’une jeunesse active et à celle-ci de porter une attention particulière à ceux qui, hier, leur ont ouvert la porte du savoir. Des espaces communs autogérés devraient faciliter les liens en vue de créer une grande famille.»

Baptisé «la Casa del Cédro», en l’honneur du cèdre du Liban qui le domine, l’immeuble – d’un coût de 8,9 millions de francs – a été conçu par l’architecte, et membre de la fondation, Paolo Amaldi. Mélange de béton et de bois, cette réalisation fonctionnelle – avec ses intéressants espaces de rangement – bénéficie d’une belle luminosité intérieure grâce à son puits de lumière. L’architecte souligne aussi le fait que chaque locataire dispose de sa propre salle de bains: «Elles ont été entièrement préfabriquées en vue d’économies substantielles.»

«J’aime ce bâtiment, qui répond à l’expression architecturale du moment», indique Jo Ceconni. Une voisine du quartier apprécie peu «le remplacement d’une ancienne maison de maître par ce cube de béton sans âme.» Ah, les goûts et les couleurs…

Responsable du Département municipal de la cohésion sociale et de la solidarité, Esther Alder ne tient pas à débattre de l’esthétique: «Dans ce projet rassembleur, c’est l’intérieur qui compte avant tout. Ce qu’on y fait, ce qu’on y vit. Décloisonner ainsi les lieux, c’est l’avenir. Il faut arrêter de parquer les générations entre elles!»

Créé: 27.03.2019, 08h16

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Berne: les poussins ne seront plus broyés mais gazés
Plus...