Un énorme vote blanc sur la CPEG

VotationsLes citoyens se sont-ils sentis perdus? Sur la question subsidiaire, le vote blanc atteint 12,24%.

La question subsidiaire semble avoir laissé les électeurs perplexes: presque 15 000 personnes ont voté blanc.

La question subsidiaire semble avoir laissé les électeurs perplexes: presque 15 000 personnes ont voté blanc. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dimanche, les électeurs ont accepté la réforme de la Caisse de pension soutenue par la gauche et le MCG et celle du Conseil d’État. L’écart entre les deux projets est minime: 871 suffrages en faveur du premier. C’est au niveau de la question subsidiaire que l’écart s’est creusé, puisque le projet de la gauche l’emporte de 6069 suffrages. Que s’est-il passé? La ministre des Finances, Nathalie Fontanet, entre autres, a évoqué l’hypothèse d’une mobilisation des fonctionnaires et de leurs proches. C’est vraisemblable.

Mais une partie des citoyens semble aussi avoir été dépassée par la complexité du sujet. Bien que la participation soit identique sur les deux propositions, presque 10 000 citoyens (9343, soit 7,75% des inscrits) ont voté blanc sur la loi du Conseil d’État, contre 8107 pour le projet de la gauche et du MCG (6,73% des inscrits). Lorsqu’il a fallu trancher entre les deux, le vote blanc est passé à 12,24%, soit presque 15 000 personnes. Et c’est énorme! Dans la votation sur les dimanches, les bulletins blancs représentent 3,44% des inscrits et même 2,77% dans le cas de celle sur les armes, contre le double pour la CPEG.

Le vote par commune contient également quelques enseignements. Ainsi, sauf erreur, aucun arrondissement électoral n’a voté de double non, preuve que le message selon lequel un refus aurait coûté plus cher que chacun des deux projets en lice a été reçu. Sans surprise, le projet du Conseil d’État passe mieux dans les arrondissements ou communes de droite, celle de la gauche et du MCG dans les communes où ces familles sont fortes. À l’inverse, quelques communes de droite ont glissé un double oui. C’est le cas de Chêne-Bourg, de Chêne-Bougeries, de Bernex et du Grand-Saconnex, de Puplinge ou de Versoix. Si Chêne-Bougeries et Bernex ont ensuite tranché la question subsidiaire en faveur du Conseil d’État, Chêne-Bourg, Grand-Saconnex, Puplinge et Versoix ont tranché en faveur du projet de la gauche et du MCG. L’annonce d’une «percée» de la gauche dans ces communes aux prochaines municipales? À voir.

(TDG)

Créé: 20.05.2019, 18h24

Articles en relation

Nathalie Fontanet: «Genève se positionne dans une vision d’avenir»

Votations La grande argentière revient sur les deux scrutins clés pour les finances du Canton. Elle exclut toute réduction des prestations à la population. Plus...

Votations genevoises: le fil des événements de l'après-midi

Direct Les Genevois ont accepté la réforme de l'imposition des entreprises. Sur la caisse de pension des fonctionnaires, la version de la gauche l'emporte. Les magasins pourront ouvrir trois dimanches par an. Plus...

La bataille fiscale n’est pas terminée à Genève

Votations Genève a suivi le mouvement fédéral en acceptant à plus de 58% l’harmonisation de l’imposition des entreprises. D’autres combats attendent les partis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...