Un contrôle d’identité dégénère au centre-ville

Fait diversHuit agents municipaux sont intervenus vendredi soir pour maîtriser un SDF, après que ce dernier a mis le feu à un liquide inflammable répandu à même le trottoir sous le coup de la colère.

Un sans-domicile a été contrôlé à l'entrée de l'ancien magasin H&M où il s'apprêtait à passer la nuit (photo d'illustration).

Un sans-domicile a été contrôlé à l'entrée de l'ancien magasin H&M où il s'apprêtait à passer la nuit (photo d'illustration). Image: Pierre Abensur

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La literie d’un homme vivant dans la rue: deux cartons pliés et deux coussins rouges de seconde main. Ils sont rangés avec soin devant l’entrée en chantier de l’ancien H&M le long de la rue de la Rôtisserie, à l’angle de la rue de la Madeleine. L’homme est d’origine roumaine et a ses habitudes nocturnes dans le centre-ville commercial. Vendredi soir, peu avant 19h, au moment de la fermeture des magasins, il s’apprête à installer son bivouac pour la nuit. Son intention de dormir à cet endroit lui vaut d’être contrôlé par les agents municipaux qui font leur ronde dans le secteur.

Son bivouac pour la nuit - Photo: DR

L’homme n’apprécie pas le dérangement. Il se rebiffe contre le contrôle, insulte ses contradicteurs, fouille ses affaires et en sort une bouteille d’alcool à brûler qu’il brandit tout en se déplaçant. Le voici devant l’entrée du nouvel H&M, pile en face du 3, rue du Marché. Sa colère redouble, il asperge le sol avec du liquide inflammable, avant d’y mettre le feu. Les agents de la police municipale (APM) se jettent alors sur lui, le plaquent au sol et le maîtrisent.

Gros déploiement

Aux huit APM présents au plus fort de l’interpellation s’ajoutent deux patrouilles de la police cantonale appelées en renfort, une tonne-pompe, cinq pompiers et l’officier de direction du SIS, sans compter une ambulance et le SMUR.

Gros déploiement pour un seul homme, devant de nombreux témoins qui, comme à chaque fois, filment et commentent ce qu’il voient en direct. Certains disent que l’individu a tenté de se mettre le feu, que la scène de rue était comparable à une tentative d’immolation. Tout en confirmant le déroulement des faits, la porte-parole de la police genevoise, Joanna Matta, précise qu’il s’agissait «davantage d’un geste de rage qu’une réelle volonté de s’immoler.»

Blessures légères

Elle ajoute: «L’homme contrôlé a été acheminé en ambulance à l’hôpital. Il s’en tire avec des blessures légères.» Brûlures superficielles, les voies respiratoires n’ont heureusement pas été touchées. Les multiples couches d’habits pour résister contre le froid ont fait leur travail protecteur.

Reste l’image publique d’un contrôle d’identité qui dégénère, d’une interpellation impliquant huit agents et un SDF. Deux jours après leurs portes ouvertes, les APM sont en démonstration de force dans la ville. (TDG)

Créé: 21.10.2017, 17h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse-UE: Toujours pas d'accord-cadre
Plus...