Un armateur grec s’offre un immeuble à 62 millions

ImmobilierLa famille Martinos, qui exploite une flotte de 74 navires commerciaux, investit massivement au cœur de Genève.

Après une lourde rénovation, ce bâtiment situé au quai de l’Île, sur une parcelle de 460 m2, a été racheté pour 62,5 millions de francs, une des plus grosses transactions de l’année.

Après une lourde rénovation, ce bâtiment situé au quai de l’Île, sur une parcelle de 460 m2, a été racheté pour 62,5 millions de francs, une des plus grosses transactions de l’année. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les grosses transactions immobilières qui animent le marché genevois sont surtout le fait des investisseurs institutionnels et des compagnies d’assurances. Mais, en juin dernier, un bâtiment situé au cœur de Genève a été acquis par des privés. La famille grecque Martinos a racheté pour 62,5 millions de francs un bel immeuble situé Quai de l’Île. Cette transaction, réalisée via une société chypriote, est l’une des plus importantes effectuées cette année. Et l’investisseur n’est pas n’importe qui. Thanassis Martinos, le patriarche, aujourd’hui âgé de 69 ans, est à la tête d’une armada de bateaux. Septante-quatre. vingt-neuf tankers transportant du pétrole, trente-cinq vraquiers chargés notamment de denrées agricoles et dix porte-conteneurs. Cette flotte pèse quatre millions de tonnes. Basée à Nicosie et Athènes, son groupe (Eastern Mediterranean Maritime) emploie 180 collaborateurs et 1500 marins.

Trois frères et 240 bateaux

Avec ses deux frères, Andreas et Dinos, il appartient à une très discrète dynastie d’armateurs. La compagnie maritime d’Andreas Martinos, Minerva Marine, gère de son côté une flotte de 73 navires, dont 67 tankers. Et celle de Dinos exploite 92 bateaux parmi lesquels 64 transportent des produits pétroliers. Ensemble, la famille gère donc près de 240 bateaux. Thanassis Martinos songe-t-il à établir en Suisse, et à Genève en particulier, une filiale de son groupe? L’armateur grec n’a pas souhaité préciser ses intentions au moment où nous publions cet article. L’immeuble qu’il a acheté abrite déjà de nombreuses sociétés et start-up actives dans les nouvelles technologies, dont l’association Libra (lire notre encadré). La famille Martinos s’est aussi engagée, par le biais d’une fondation, dans la restauration d’une église byzantine située sur l’île grecque de Naxos. Cette opération, qui a été menée de concert avec l’association gréco-suisse Jean-Gabriel Eynard (l’ancien propriétaire du Palais Eynard, où se situe la mairie de Genève et qui avait soutenu l’indépendance de la Grèce), a été couronnée par une récompense de la part d’Europa Nostra, l’an dernier.

Créé: 12.09.2019, 19h05

La société Libra, un locataire de poids

Juridiquement installée dans l’immeuble récemment racheté par l’armateur grec Martinos, Libra est une belle prise pour le canton, à condition toutefois que la greffe prenne. Issue du géant Facebook, cette société a pour ambition de créer une cryptomonnaie. Ce type d’entreprise est emblématique de la mutation qui s’opère dans le monde de la finance. Elle se trouve donc au cœur du quartier des banques. Deux entités de Libra sont domiciliées dans cet immeuble qui héberge Spaces, une société louant des bureaux: l’association Libra et la société Libra Networks Sàrl. La première est animée par David Marcus, un entrepreneur qui a grandi à Genève avant de s’installer en Californie. Le Genevois a notamment travaillé pour l’entreprise PayPal avant d’être débauché par Facebook pour développer Libra. Les ambitions de cette association sont planétaires. Il suffit de lire son objectif pour s’en rendre compte: atteindre des milliards de personnes par la création d’un écosystème monétaire et financier mondial. Rien de moins.
Quant à Libra Networks, elle est gérée par l’Irlandaise Majella Goss, actuelle présidente de Facebook Switzerland. L’immeuble abrite aussi de nombreuses start-up, dont précisément PayPal.
Reste à savoir combien de temps Libra gardera ces bureaux au sein de Spaces. En cas de développement, elle pourrait rapidement se sentir à l’étroit dans ce site, par ailleurs idéalement centré. Fondé en 2008 à Amsterdam, Spaces exploite 185 sites de location de bureaux dans le monde, dont sept en Suisse. R.R.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...