Un abattoir à Perly pris pour cible par des antispécistes

Fait diversL'association PEA, organisatrice de la marche de samedi après-midi, affirme n'avoir aucun lien avec ces déprédations.

L’abattoir Proferme SA, à Perly, a été vandalisé dans la nuit du samedi au dimanche.

L’abattoir Proferme SA, à Perly, a été vandalisé dans la nuit du samedi au dimanche. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est une lettre anonyme, transmise dans un grand élan de courage à notre rédaction, qui informe de l'attaque survenue dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 août à l'abattoir de volailles de Perly, Proferme SA. Soit quelques heures après la marche antispéciste organisée dans l'après-midi par l'association PEA, Pour l’égalité animale, qui dément toute implication dans ce forfait.

«Des citoyens révoltés ont décidé de s'attaquer à un abattoir situé à Perly, qui fait plusieurs milliers de victimes chaque semaine», indique le message non signé.«La science a prouvé depuis longtemps, notamment par la Déclaration de Cambridge, la sentience (capacité à ressentir des émotions et à vivre une vie subjective) dont les autres animaux font preuve. Ceux-ci peuvent être à juste titre considérés comme des individus (...). C'est pourquoi les activistes antispécistes ont décidé de mettre à mal cet abattoir, endommageant sa chaîne d'abattage, ses locaux et ses stocks dans l'espoir de les empêcher momentanément de prendre d'autres vies et de montrer leur refus de voir ces lieux morbides exister.»

Contacté par téléphone, un membre de la famille Fournier, qui tient l'abattoir, a simplement indiqué qu'aucune communication ne sera faite. Avant de nous raccrocher au nez. Le site internet de l'établissement fait état de plusieurs labels attestant de la qualité de sa production.

La police se contente de confirmer qu'une enquête est ouverte pour violation de domicile et dommages à la propriété. Nous ne saurons donc rien de la nature des dégâts, ni de leur impact sur la reprise de l'activité de l'abattoir.

La porte-parole de l'association PEA, Pia Shazar, affirme que cette action n'a aucun lien avec son organisation. «Le but de la journée mondiale pour la fin du spécisme n'est pas de faire des dégâts matériels, mais de mener des campagnes de fond. Cela m'inquiète que notre nom soit mentionné dans la lettre. À aucun moment nous n'avons encouragé ce type d'actions, ce n'est pas l'approche de notre association.» La marche organisée dans l'après-midi s'était en tout cas déroulée sans heurts.

Cet événement intervient alors qu'une quinzaine de commerces de viande ont été mis à mal ces derniers mois en Suisse romande.

Créé: 27.08.2018, 11h57

Articles en relation

La défense des animaux réunit moins de monde que prévu à Genève

Journée mondiale Un peu partout sur la planète, on a marché ce samedi pour la fin du spécisme. Ils étaient 300 à se rendre de la cathédrale au parc des Cropettes, en évitant les boucheries du centre-ville. Plus...

La marche antispéciste inquiète les bouchers

Manifestation Les bouchers craignent des débordements. Les militants assurent que l'événement sera bon enfant. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...