Stauffer: «Quoi qu’il arrive, je serai présent aux élections»

PolitiqueLe député indépendant devait voir l’UDC en vue d’une adhésion. C’est raté, mais Eric Stauffer confirme son ambition électorale.

Eric Stauffer: «Grâce à divers contacts professionnels, j’ai amassé un budget électoral très conséquent.»

Eric Stauffer: «Grâce à divers contacts professionnels, j’ai amassé un budget électoral très conséquent.» Image: MAGALI GIRARDIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Reçu ou pas reçu? Selon Le Courrier, le député indépendant Eric Stauffer, co-fondateur du MCG, sera reçu lundi par l’UDC pour évoquer une présence sur les listes du parti lors des élections au Grand Conseil et au Conseil d’Etat en 2018. Problème: l’intéressé affirme ne pas être au courant.

Alors Eric Stauffer, selon Le Courrier, vous allez enfin être reçu par l’UDC lundi pour parler de votre adhésion. Votre réaction?

Effectivement, j’ai découvert la nouvelle en lisant ce journal. Mais j’en ai été d’autant plus surpris parce que je n’ai rien reçu de l’UDC, ni mail, ni téléphone, ni courrier pour m’inviter. Lundi, je serai donc à l’étranger à Edimbourg.

Mais vous souhaitez toujours adhérer à l’UDC?

Il y a quelque mois, j’ai pris contact avec l’UDC Suisse et Christoph Blocher en vue d’étudier un rapprochement. Mon constat est le suivant: en 2005, j’ai fondé un parti qui s’est appuyé sur la volonté de changement des électeurs fatigués d’être pris pour des billes par les partis. Sur cette ligne de changement, entre Trump et Macron si vous voulez, j’ai fédéré près de 20% des citoyens. Aujourd’hui, vu le virage à gauche du MCG, cet électorat est éclaté entre l’UDC et le MCG. Mais ce n’est pas irrémédiable. Comme Christoph Blocher, j’estime qu’il peut à nouveau être rassemblé. Malheureusement, je constate que, comme en 2005, une partie de l’UDC Genève renâcle à tout rapprochement. Et tant que les problèmes internes de ce parti, liés aux ambitions des uns et des autres, ne sont pas réglés, il est hors de question qu’il se passe quelque chose. Pour moi, l’avenir de l’UDC Genève dépend une fois encore de sa capacité de saisir les opportunités qui lui sont offertes.

Vous avez joué un moment avec l’idée de lancer un nouveau parti. C’est fini?

Pas du tout! Quoiqu’il arrive, je serai présent aux élections d’avril 2018, car je suis sûr de pouvoir fédérer l’électorat qui m’a suivi dès 2005. La population veut du changement et je suis prêt à lui en apporter.

Vous avez les moyens de vos ambitions?

Grâce à divers contacts professionnels, j’ai amassé un budget électoral très conséquent. Et donc quels que soient les résultats des discussions en cours avec l’UDC Genève, le siphon électoral Stauffer se mettra en route. Mais il ne faut pas se précipiter. Je suis même un peu surpris de voir la plupart des partis se lancer si vite dans la campagne électorale alors que si j’ai appris une chose depuis 2005, c’est que tout vient à point à qui sait attendre.

(TDG)

Créé: 08.06.2017, 11h17

Articles en relation

Dommage à la propriété et injures: Stauffer condamné

Justice Pour s’être mal conduit avec un concierge, le député avait déjà été condamné. Il contestait ce mardi cette triple sanction. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Matin et 20 Minutes regroupés
Plus...