«Sois Mike Horn, on s’occupe de tout le reste»

ConférenceAnnika et Jessica Horn, les filles de l’explorateur, évoquent lors d’une conférence l’organisation des expéditions.

Annika et Jessica, les filles de Mike Horn.

Annika et Jessica, les filles de Mike Horn. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Aucune formation ne prépare à travailler pour Mike Horn», plaisante sa fille Annika (24 ans). Pendant que l’explorateur de l’extrême parcourt le globe, elle et sa sœur Jessica (23 ans) gèrent toute sa logistique et sa communication. Elles présentent ce jeudi, à l’Université de Genève, leur première conférence.

«Les gens voient à tort notre père comme un surhomme. Nous, on souhaite surtout montrer l’immense travail que requièrent les expéditions, et pas uniquement offrir du rêve», précise Jessica. Les deux jeunes femmes, toutes deux diplômées en communication, savent de quoi elles parlent, elles qui ont repris le flambeau de leur mère, Cathy, décédée en 2015, qui assurait jusque-là toutes ces tâches.

En plus de leur grande maturité, la force des sœurs est leur complémentarité: Jessica s’occupe de l’administratif et de la recherche de nouveaux sponsors, alors qu’Annika exprime sa fibre créative en imaginant des campagnes publicitaires et se charge des relations avec les médias, entre autres.

Il faut également avoir les nerfs solides quand on est les filles de Mike Horn. Les moments de stress ne manquent pas. «Il nous a réveillées récemment à 6 h du matin, en urgence, car il risquait de se faire emprisonner en Australie. Les visas de deux personnes de son équipage n’avaient pas été validés, raconte avec le sourire Jessica. Une autre fois, il a fallu envoyer en Nouvelle-Calédonie des pièces pour le bateau, sans savoir où notre père se trouvait. On a appris à gérer.»

Pour son expédition en Antarctique, ce sont elles également qui ont préparé l’équipement, le ravitaillement et les téléphones de secours, mais aussi organisé l’équipage de leur père. De sacrées responsabilités qui ne semblent pas effrayer celles en qui Mike Horn a une confiance totale.

Mordues d’aventure, Annika et Jessica ne prévoient toutefois pas de devenir des exploratrices de l’extrême. Jessica confie: «On prendra la relève, mais à notre manière.» Elles viennent de participer à leur premier rallye et leur père les pousse à gravir leur premier grand sommet. Si un 8000 m d’altitude sans aide ni oxygène leur semble encore trop ambitieux, elles envisagent de débuter par un 6000 m.

Ont-elles déjà songé à demander à leur père de raccrocher? «Jamais, répond immédiatement Annika. Au contraire, on lui dit de partir à l’aventure et d’être Mike Horn, on s’occupe de tout le reste.»

Conférence organisée par Zofingue Genève
Uni Mail, salle MS150, jeudi 19 octobre 2017 à 18 h 15, conférence organisée par la société d'étudiants Zofingue Genève. Gratuit

(TDG)

Créé: 18.10.2017, 19h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Assemblée du PLR sur l'affaire Maudet
Plus...