Rupture de collégialité à la Mairie d’Onex

Mauvaise ambianceEric Stauffer dénonce sa collègue Carole-Anne Kast à la Surveillance des communes et la menace d’une plainte puis se ravise.

Eric Stauffer.

Eric Stauffer. Image: Sebastien Anex

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La belle harmonie et la collégialité si chères au nouveau maire MCG Eric Stauffer auront tenu deux ans à Onex. Mais l’ambiance vire à la guérilla et aux règlements de comptes politiques depuis deux semaines, moment choisi par le bouillonnant magistrat pour annoncer l’organisation d’un mégaconcert public le 14 juin afin de fêter son investiture.

Les divergences ont fini par déborder de la Mairie. La semaine dernière, les magistrats étalaient leur désaccord dans les médias. Et c’est justement dans un article, paru samedi dans la Tribune de Genève qu’Eric Stauffer s’est senti agressé. «Ma collègue Carole-Anne Kast a clairement laissé entendre que je détournais des fonds publics pour organiser cette fête, expliquait le magistrat MCG hier après-midi. J’ai dénoncé ces agissements à la Surveillance des communes. C’est inacceptable et je n’hésiterai pas à déposer une plainte pénale si elle poursuit dans cette voie.»

A 16 h, les trois conseillers administratifs étaient convoqués par la Surveillance des communes pour s’expliquer. A la sortie, tout le monde avait retrouvé le sourire. Du moins en façade. Car l’écologiste Ruth Bänziger ne cachait pas son agacement à son arrivée au Conseil municipal, vers 19 h. Séance durant laquelle le maire, Eric Stauffer, rayonnant, a expliqué qu’un arrangement avait été trouvé. Le magistrat a lu une déclaration expliquant que Michèle Künzler, conseillère d’Etat en charge de la Surveillance des communes les avait entendus. «J’ai rappelé mon engagement à prendre à ma charge personnelle tous les frais liés à la partie festive de la manifestation», assure le MCG, ajoutant que Carole-Anne Kast aurait «présenté des regrets». Aucun des trois magistrats n’a fait d’autre commentaire.

Mais dans l’assemblée municipale, personne n’est dupe. Le PLR François Mumenthaler souligne son inquiétude et s’interroge sur la nécessité d’une manifestation d’une telle ampleur qu’elle «risque plus de ressembler à un grand raout du MCG». Son collègue Yvan Zweifel s’inquiète d’une réelle approbation collective de cette cérémonie. Notamment en matière de financement de la sécurité. Jean-Claude Cantiello (MCG) revient sur les «propos diffamatoires» de Carole-Anne Kast dans la Tribune et réclame des excuses publiques.

Au final tout le monde reste sur sa faim. Plainte ne sera pas déposée par l’élu MCG, mais comme entendu hier soir à Onex, la collégialité au Conseil administratif d’Onex ne serait plus qu’un bon souvenir: «Il y avait un avant- 14 juin 2013 et il y aura un après- 14 juin.»   (TDG)

Créé: 12.06.2013, 08h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des travailleurs du bâtiment
Plus...