Retraité séquestré et détroussé à Meyrin: une prostituée en prison

BrigandageLa suspecte a été interpellée à son arrivée en Suisse. Cinq autres personnes sont prévenues

Suspectée d'être impliquée dans un «home-jacking», une prostituée est à Champ-Dollon.

Suspectée d'être impliquée dans un «home-jacking», une prostituée est à Champ-Dollon. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une prostituée colombienne est à Champ-Dollon depuis le week-end dernier. Selon nos informations, cette femme, interpellée le 16 octobre lors de son arrivée en Suisse, est suspectée d’être impliquée dans une affaire de brigandage et de séquestration au détriment d’un retraité à Meyrin le 11 avril. Victime de ce «home-jacking», l’homme, âgé de 83 ans, s’est fait voler ses économies. Le porte-parole du pouvoir judiciaire Henri Della Casa confirme l’arrestation de la suspecte.

Outre cette femme, recherchée depuis le printemps dernier, cinq personnes ont été interpellées dans cette affaire. Il s’agit d’un jeune voleur et d’un complice de 21 ans, leur chauffeur et un couple de restaurateurs des Eaux-Vives. Les deux voleurs, des clandestins colombiens, défendus par Mes Andreia Ribeiro et Gabriele Sémah, sont derrière les barreaux depuis cet été. Il leur est reproché d’avoir violenté l’aîné pour le délester de 200 000 fr. Un montant contesté par le duo, qui soutient ne lui avoir dérobé «que» 34 000 fr.

Mais comment a été planifié ce cambriolage? Selon les premiers éléments de l’enquête, un des prévenus dit avoir appris par son comparse que les restaurateurs connaissaient un retraité détenant un pactole chez lui. C’est une prostituée, travaillant à Genève depuis plusieurs années, qui aurait mis en contact les deux jeunes hommes.

Le 11 avril, le duo se rend devant l’appartement du retraité. Il est absent. Après avoir attendu le vieil homme, ils entendent ses pas dans l’escalier de l’immeuble. Le retraité est menacé avec un couteau, il reçoit des coups et on lui verse de l’eau sur le visage pour savoir où il cache son argent. Après avoir vidé son coffre et avoir attaché l’aîné dans la salle de bains, les deux malfrats s’enfuient avec l’aide du chauffeur. Emprisonné quelques jours en août, ce dernier conteste avoir eu vent du projet criminel et avoir touché 2000 fr. pour sa course.

Développement dans nos éditions papier, électronique et tablettes du vendredi 24 octobre.

Créé: 23.10.2014, 16h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...