Quelle technique de pêche choisir en début de saison

Canton de GenèveL'ouverture de la truite est un moment attendu des pêcheurs. Si vous débutez, voici quelques conseils.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au sortir de l'hiver, les truites ont besoin de reconstituer leurs réserves. Mais les eaux froides inhibent encore leur agressivité naturelle. Elles limitent encore leurs déplacements énergivores en ce début de saison. De ces éléments découle la nécessité de prévoir des appâts riches en calories, comme des vairons, des vers de terre ou des teignes (larve de ver de farine). Pour pêcher au poisson mort, la technique du "vairon manié" est très efficace en ce mois de mars.

Pour ce faire, il faut lester le petit poisson afin qu'il aille se promener au fond de l'eau, là où les truites se trouvent durant cette période. La monture inventée par le grand pêcheur et peintre nivernais Drachkovitch est un petit bijou, qui permet de produire une nage crédible à votre appât. Cette technique est active, il s'agit de faire évoluer l'appât avec son moulinet et quelques "tirettes". Mais en début de saison, mieux vaut mouliner lentement pour que les truites endormies attrapent votre appât. Pour cette technique, adoptez une canne courte (autour de 3 mètres) à action de pointe et un moulinet simple.

La pêche au toc avec un canne munie d'un moulinet est plus passive. Il s'agit de faire dériver dans le courant un ver ou une teigne, des appâts riches qui font très envie à une truite au régime depuis quelques mois. Avec l'index, il s'agit de sentir le "toc", ce petit choc sur le fil de nylon qui signale l'attaque. Cette pêche sensible, sans bouchon, avec ou sans petit repère sur la canne (petit morceau de plastique ou mini bouchon avec un petit ressort pour le fixer sur le fil). Pour cette technique, un canne spéciale "toc" ou de pêche à l'anglaise (autour de 4 mètres) est recommandée.

Enfin, la pêche au cadre qui est également une pêche tactile - le doigt du pêcheur étant toujours en contact avec le fil - est adaptée au début de saison. Cette technique très suisse vient de l'utilisation de cadre d'ardoise par les écoliers pour aller à la pêche en rivière. Cette technique permet de faire dériver l'appât (ver ou teigne) assez loin. Elle est notamment adaptée au street-fishing, qui se pratique à Genève. (TDG)

Créé: 11.03.2019, 08h52

Articles en relation

La traque de la truite est lancée

Pêche Depuis une semaine, la période de protection du salmonidé a pris fin: la pêche en rivière est ouverte. Nous avons suivi deux pêcheurs que tout oppose, mais mus par une même passion. Plus...

Il a préféré la pêche à la messe

Portrait Alexandre Wisard renature les cours d’eau genevois depuis vingt ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Benoît XVI accuse Mai 68 d'être responsable de la pédophilie
Plus...