Près de 40 chantiers perturbent la circulation

Mobilité genevoiseLes travaux les plus impressionnants sont ceux de la rue de la Croix-Rouge. Trois lignes de bus et la totalité du trafic ont dû être déviées pour boucler la totalité du tronçon.

La rue de la Croix-Rouge est complètement fermée en raison de l’importance des travaux.

La rue de la Croix-Rouge est complètement fermée en raison de l’importance des travaux. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cliquer sur l'infographie pour l'agrandir

Vous n’êtes pas parti en vacances et pensiez au moins profiter des routes genevoises délestées de leur trafic? C’est raté. Les maîtres d’œuvre profitent du calme estival pour effectuer des travaux sur les grands axes. Au total, une dizaine de chantiers ont été ouverts depuis la fin de juin. Ils s’ajoutent à la trentaine d’ouvrages en cours recensés sur la Plateforme cantonale chantiers et mobilité (PCM). Un nombre comparable à celui des années précédentes. Tour d’horizon des principales perturbations de l’été.

Rue de la Croix-Rouge

Le chantier le plus impressionnant, et certainement parmi les plus paralysants au centre-ville, est celui de la rue de la Croix-Rouge. Depuis le 30 juin, cet axe habituellement emprunté par 1100 à 1500 voitures aux heures de pointe a été totalement fermé à la circulation. La Ville, propriétaire de la chaussée, doit changer un collecteur d’eau de pluie et d’eaux usées datant de 1740. «Il est en très mauvais état, il fuit, nous ne pouvions plus attendre», confie Olivier Morand, chef du Service de l’aménagement, du génie civil et de la mobilité.

La conduite se situe à deux mètres de profondeur. La Ville profite de l’ouverture du chantier pour casser la totalité des anciennes plaques de béton et poser du revêtement phonoabsorbant. L’étanchéité du pont de Saint-Léger, qui fuit lui aussi, sera également restaurée.

Si le maintien d’une ouverture partielle de la route est généralement privilégié, les ingénieurs ont cette fois-ci choisi de boucler la totalité du tronçon, le temps des travaux. «Nous pouvions nous le permettre parce qu’il n’y a pas d’entrée d’immeuble qui donne sur cette route et que les transports publics adoptent des horaires réduits à cette période de l’année, précise Olivier Morand. Cette solution offre des avantages incomparables en termes de temps et d’organisation du chantier.»

Pour permettre ces conditions exceptionnelles, pas moins de trois lignes de bus ont dû être détournées (3, 5 et 36) et le trafic motorisé totalement dévié sur la rue De-Candolle et l’avenue du Mail (voir l’infographie ci-dessus).

Les travailleurs ont jusqu’au 27 août à 4 h pour reboucher la rue. Dès cette heure-là, le tronçon sera rouvert aux automobilistes et aux transports publics. Pour respecter ce calendrier serré, les horaires de chantier ont été élargis du lundi au samedi de 7 h à 21 h. Que se passerait-il si une canicule venait ralentir l’avancement des travaux? «Nous engagerions des ouvriers supplémentaires pour terminer dans les temps, répond Olivier Morand. Pour l’instant, nous sommes légèrement en avance sur notre programme.» Suite à une demande urgente du Conseil municipal votée en juin, la Ville étudie la création de deux pistes cyclables et d’un passage pour piétons face au Palais Eynard. L’option retenue actuellement implique la suppression de la voie propre du bus. La Direction générale des transports ne s’est pas encore prononcée sur le projet.

Rue du Mont-Blanc

Les collecteurs d’eau ne sont pas les seules conduites souterraines à subir le poids des ans et du trafic. Les Services industriels de Genève (SIG) doivent renouveler le réseau de distribution de gaz au carrefour des rues de Chantepoulet et du Mont-Blanc. Jusqu’à la fin de juillet, le nombre de voies est réduit et il n’est pas possible de rejoindre la rue de Chantepoulet depuis la rue du Mont-Blanc. L’accès à la rue du Cendrier depuis la rue Ami-Lévrier est aussi ponctuellement fermé.

Pont Butin

Si la structure du pont Butin est particulièrement résistante, elle demande malgré tout un minimum d’entretien. Une première série de travaux a lieu cet été. Conséquence: la circulation en direction de Vernier se fait sur une seule voie du lundi au vendredi de 9 h à 16 h jusqu’au début de septembre. Sur ce même côté de la route, les itinéraires piétonniers et cyclables sont également fermés.

Gare-des-Eaux-Vives

L’arrivée prochaine du CEVA bouleverse le quartier. Le réaménagement du secteur nécessite la mise en sens unique de l’avenue de la Gare-des-Eaux-Vives en direction de Rive jusqu’à la mi-octobre. Les automobilistes se dirigeant vers Frontenex peuvent emprunter la route de Chêne et le chemin de Grange-Canal.

Moillesulaz

L’extension de la ligne 12 jusqu’à Annemasse implique, elle aussi, une refonte complète de la place Moillesulaz. Jusqu’au 24 juillet, l’accès à la route de Genève depuis le chemin du Foron est bouclé. Une déviation par l’avenue de Tronchet et la route de Jussy a été mise en place.

Route de Meyrin

Pas de prolongement pour les lignes 14 et 18, mais des perturbations sur leurs parcours liées à la construction du nouveau centre de maintenance des TPG. Jusqu’au 26 août, les trams sont remplacés par des navettes entre l’arrêt «Blandonnet» et «Meyrin-Gravière» pour la ligne 14, et l’arrêt «CERN» pour la ligne 18.

Route de Veyrier

La Ville de Carouge réaménage la route de Veyrier en surface comme en souterrain. Jusqu’au 24 août, il ne sera plus possible de tourner à droite en direction du pont de la Fontenette depuis la route de Veyrier. C’est bien simple, depuis ce carrefour, tous les mouvements vers le centre-ville et de Carouge sont temporairement supprimés.

Autres perturbations

La création d’un nouveau giratoire sur la route de Jussy ralentit le trafic à la hauteur de l’intersection avec la route des Broillets. La route de Vandœuvres a, elle, droit a un revêtement phonoabsorbant. Du 24 au 28 août puis du 31 août au 4 septembre 2018, seule une voie sera ouverte au trafic entre le chemin de la Gradelle et la route Martin-Bodmer. Sur l’autre rive, la route de Collex subira le même régime du 16 juillet au 7 septembre, mais pour d’autres raisons: la construction d’un trottoir et l’entretien du réseau SIG. Enfin, l’aménagement d’une zone 30 km/h à Satigny et divers travaux d’entretien nécessitent la fermeture totale de la route du Mandement dans le village. (TDG)

Créé: 18.07.2018, 19h23

Articles en relation

Trois gros chantiers démarrent lundi à Genève

Aménagement Les travaux au pont Butin, à Moillesulaz et à la route du Mandement auront un impact sur le trafic. Plus...

Six chantiers perturberont le trafic à Genève cet été

Aménagement Tour d'horizon des zones du canton qui seront impactées durant les semaines à venir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...