Près de 2000 personnes manifestent contre l’exploitation du gaz de schiste

SAINT-JULIEN-EN-GENEVOISUn meeting très couru le matin, un défilé et un rassemblement l’après-midi. Forte mobilisation.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une fricasse mordante à ne pas mettre une banderole dehors. Elles se comptent par dizaines. Saint-Julien est pavoisée, de la salle des Arandes jusqu’aux jardins de la sous-préfecture. La Grand-Rue est noire de monde. Les organisateurs attendaient 2000 personnes. Ils sont là. Tous en train de défiler dans le froid pour dire non à l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels (couramment appelés gaz de schiste). NON à ce gaz-là dit le collectif de Haute-Savoie à l’origine du meeting (600 auditeurs actifs dès 9h le matin), du cortège et du rassemblement en milieu d’après-midi.

Cette mobilisation impressionne ceux-là même qui y participent. Des slogans, des refrains offensifs et drôles, des plaideurs qui donnent de la voix pour défendre le développement des énergies renouvelables. Les opposants à l’exploitation du gaz de schiste sont venus de toute la France. Genève avait annoncé une forte délégation. Elle était plutôt modeste à passer la frontière et à entourer la députée Verte au Grand Conseil, Anne Mahrer, présente parmi les élus, les maires et les membres d’associations qui, eux, avaient fait le déplacement en nombre. (TDG)

Créé: 11.02.2012, 18h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les polices municipales pourraient disparaître
Plus...