Pour les spotters genevois, c’est la semaine de l’année

AviationUn sommet onusien attire des visiteurs des quatre coins du monde. Une occasion d’immortaliser des avions rares.

Le vieil Ilyushin 76, un avion-cargo russe construit en 1987, est une curiosité rare pour les spotters genevois.

Le vieil Ilyushin 76, un avion-cargo russe construit en 1987, est une curiosité rare pour les spotters genevois. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il est d’abord apparu à l’horizon, une lumière blanche au-dessus des arbres. Rapidement, on a vu la fumée. Un rejet noir derrière ses quatre réacteurs, digne des principaux pollueurs du siècle dernier. Puis il y a eu le bruit, strident, autre signe distinctif des gros coucous de jadis. Ses ailes qui tombent de son dos et de son menton, pendant sous le nez, lui donnent un air de pingouin boudeur. Avant d’atterrir, le vieil Ilyushin 76 survole la route de Colovrex et l’espace vert au bout de la piste sur lequel les spotters sont posés.

Un sommet de l’Organisation internationale du travail attire toute cette semaine une quarantaine de chefs d’État et autant de zincs inédits. Pour les spotters, ces passionnés d’aviation, c’est l’un des plus gros événements de l’année.

Photographes sur échelle

Ce week-end, certains filment, d’autres privilégient la photo. Le groupe plie ensuite rapidement ses échelles et retourne en courant vers ses véhicules. D’autres photographes jaillissent d’un champ voisin et d’un sous-bois. Ils sont une quinzaine au total et se dirigent vers un parking de l’aéroport jouxtant le tarmac, le P48.

L’avion-cargo, qui a utilisé les trois quarts de la piste pour freiner, mettra quelques minutes à rejoindre la hauteur du parking depuis l’autre extrémité du tarmac, ce qui permet aux spotters de souffler avant d’effectuer une deuxième série de prises de vues. Le train arrière de l’appareil construit en 1987 s’ouvre. Il laisse sortir trois limousines noires, aux plaques russes. C’est la première fois que le P48 accueille un tel gros-porteur. Le parking, tout juste rénové, ne pouvait jusqu’à présent que recevoir des jets de petite taille. Il est en général réservé à ceux qui restent longtemps dans les parages. Un Jetstar (du constructeur américain Lockheed) ayant appartenu à Yasser Arafat y a par exemple séjourné pendant quinze ans avant d’être démantelé l’an dernier.

Un photographe superstitieux confie refuser de vérifier si ses images sont réussies. «Je regarde toujours à la maison, pas avant», bredouille-t-il. Immortaliser des avions, pour cette communauté, c’est plus qu’une passion. «C’est une addiction», reconnaît Jeremy Denton, banquier la semaine, spotter le soir et le week-end. Pour profiter de «l’événement le plus important de l’année», il se plie en quatre. Les heures prévues d’arrivée de l’Ilyushin ont souvent changé. Les épris d’avions adaptent constamment leurs horaires même si, depuis quelques années, les sites de suivi d’aéronefs leur facilitent la vie.

«Pour être un bon spotter, il faut avoir quatre qualités: habiter près de l’aéroport, être bien informé, bon photographe et, surtout, se montrer patient», résume George, qui mitraille les machines du ciel depuis cinquante ans. Dans son appartement du Lignon, un beau tableau de chasse: plus de 190 000 diapositives d'avions de toutes sortes. Le passionné a volé à bord de 203 types d’avions, de 404 compagnies, dans plus de 660 aéroports. «Cet Ilyushin, c’est la première fois que je le vois», glisse-t-il.

Plus de spotters qu’avant

George estime qu’il y a aujourd’hui plus de spotters qu’auparavant. Ils seraient une bonne trentaine aux alentours de Cointrin, dont quelques mineurs, surtout des hommes. Certains publient leur collection en ligne, d’autres la mettent dans leur cave. Dans le monde, une poignée d’entre eux arrive à vivre de leur passion, comme influenceurs ou en vendant leurs prises de vues.

Quatre avions russes sont attendus – trois Ilyushin et un Tupolev. L’essaim de photographes qui se forme au gré des arrivées intéressantes ne les manquera pas. L’Airbus A340-300 gouvernemental du royaume d’Eswatini (ex-Swaziland) se posera, lui, dimanche en début d’après-midi sous une pluie persistante. Dans les champs le long de la piste, on pouvait apercevoir des parapluies.

L'aéroport de Zurich a aménagé plusieurs points de vue destinés au grand public et aux spotters. Photo: Jeremy Denton

Des avions des chefs d’État malien, sud-africain, saoudien, ghanéen atterriront dans les heures qui suivent. Lundi, parmi la cohorte d’appareils prisés attendus, on peut citer ceux du premier ministre Dmitri Medvedev, du président français ou des autorités suédoises.

D’autres oiseaux rares sont attendus cette semaine, mais les passionnés se montrent prudents: les vols VIP sont imprévisibles et la météo, capricieuse, complique les prises de vues. La visite de Recep Tayyip Erdogan a été annulée, un coup dur pour notre communauté, qui espérait voir le Boeing 747-800 du président turc gracieusement offert par le Qatar.

Créé: 10.06.2019, 17h45

Une terrasse sur le toit de l’aéroport

Le toit de l’aéroport au-dessus du restaurant Le Chef va être transformé en terrasse. Ce nouveau point de vue, ouvert au public, est salué par les spotters genevois.

Ceux-ci estiment toutefois que les aménagements à Cointrin sont dérisoires par rapport à ceux de Kloten, où l’on n’hésite pas à faire des trous dans les grillages pour qu’ils puissent insérer leurs objectifs et aménager des points de vue.

À Genève, une association de spotters est en train de se constituer. Cela doit permettre une meilleure collaboration avec l’aéroport. Cointrin présente néanmoins des atouts: près d’un tiers des vols émane de l’aviation privée, qui sollicite des modèles moins courants, et les organisations internationales attirent souvent des avions de pays lointains, plus intéressants. R.ET.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...