Pour économiser, le MCG vise les enseignants

GenèveLe parti veut économiser des postes dans le primaire pour financer une demi-annuité

Le député Eric Stauffer, membre de la Commission des finances au Grand Conseil.

Le député Eric Stauffer, membre de la Commission des finances au Grand Conseil. Image: Pierre Abensur

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Le MCG a beaucoup de respect pour le travail des enseignants du primaire.» Membre de la Commission des finances au Grand Conseil, le député Eric Stauffer prend soin de préciser sa pensée. Car la semaine passée en Commission des finances, son parti, suivi par l’UDC, a présenté un amendement-choc. Il propose d’amputer de 67 millions le budget 2015 du Canton. Le Département de l’instruction publique, et en particulier l’école primaire, est dans le collimateur.

Aujourd’hui, les instituteurs enseignent 800 heures par an et disposent de 1000 heures pour préparer leurs cours. En passant à un ratio de 900/900, le MCG espère «économiser» entre 150 et 200 postes, en particulier ceux rendus nécessaires suite à l’introduction du mercredi matin d'école. «En fait, explique le député, nous voulons contraindre le département à renégocier avec les représentants des enseignants du primaire la proportion des heures dévolues à la préparation des cours et celle dévolue aux cours. Par exemple, les formations pourraient être effectuées sur les heures de préparation et non pas sur les heures de cours. Ces mesures permettraient d’économiser les postes coupés.» Petit problème, une partie de ces postes créés en septembre sont déjà occupés. Et puis, souligne le responsable du syndicat des enseignants du primaire, Laurent Vité, «il n’y a aucune raison de revenir sur des engagements figurant noir sur blanc dans les projets votés par le Parlement et la population».

Le MCG a lancé son ballon d’essai mais, mercredi passé, la majorité de la Commission des finances ne l’a pas suivi. L’amendement sera toutefois redéposé mercredi, puisque la politique publique «Formation» figure au menu de la Commission des finances. D’autres partis sont en embuscade sur le budget du DIP, comme le PLR, qui, «pas convaincu par les coupes à la hache du MCG», comme le dit le député Cyril Aellen, aurait dans sa manche des propositions visant les années 2016-2017.

Et les annuités? Leur sort est toujours incertain. La semaine passée, la commission a refusé de les remettre au budget. Le paradoxe, c’est qu’une majorité existe pour les voter! Mais le MCG et la gauche ne voient pas les choses de la même manière. Pour le PS, l’annuité doit en tout cas être versée aux fonctionnaires gagnant jusqu’à 121 000 francs par an. Pour le MCG, c’est à toute la fonction publique qu’il faudrait verser une demi-annuité. Ensemble à Gauche a proposé de décaler son versement. «J’appelle le PS à rejoindre le MCG», lance Eric Stauffer. La gauche rigole. De son côté, le PLR met en exergue les contradictions du MCG: «Il paraît peu logique de vouloir supprimer des dizaines de postes au DIP et de voter une annuité», observe Cyril Aellen.

A trois semaines du vote, l’avenir du budget 2015 n’est pas limpide. La probabilité de commencer l’année en 12es provisoires reste importante. Mais un accord ne semble pas non plus exclu. Car les camps ne sont pas figés. A ce stade, le PLR ne suit pas le MCG et l’UDC. «Le texte du Conseil d’Etat n’est pas emballant mais il est équilibré», assure par exemple Cyril Aellen. Le parti a certes de la peine à avaler la création de 350 emplois publics supplémentaires, mais vu qu’ils sont créés dans les secteurs de la Justice et de la Sécurité que ses magistrats dirigent, il pourrait se faire une raison. Et puis, commencer la législature sans budget, avec en ligne de mire les élections municipales délicates, peut pousser à la modération. Mais le jeu de poker menteur va continuer jusqu’à l’ultime séance. (TDG)

Créé: 24.11.2014, 18h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.