«Pimper» son balcon avec un potager, le nouveau phénomène à la mode

JardinageLe projet «Pimp your balcony», en français «personnalise ton balcon», propose des cours aux Genevois et Lausannois pour apprendre à créer un potager devant leurs fenêtres.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'agriculture urbaine a le vent en poupe. Tandis que les jardins partagés au bas des immeubles et dans les parcs fleurissent à Genève, un nouveau phénomène apparaît : les potagers installés sur les balcons. L'association romande Equiterre a donné samedi passé le coup d'envoi de la deuxième saison de son projet «Pimp your balcony», qui propose des cours pour apprendre les bases du jardinage en ville.

La nouvelle tendance à la mode ? Avoir ses fruits et légumes à portée de main, simplement en ouvrant sa fenêtre. Samuel*, étudiant en géographie et habitant des Eaux-Vives, est décidé : cette année, il aura son potager et mangera ses propres légumes. «J'avais d'abord pensé planter des fleurs pour égayer un peu mon balcon. Puis j'ai vu qu'il était possible d'y mettre des légumes à la place et j'ai trouvé ça plus original et surtout plus utile !»

Comme Samuel, de nombreux Genevois choisissent désormais pour cette option qui offre de nombreux avantages, économiques, écologiques et esthétiques. «Nos clients nous demandent de plus en plus de quoi installer un petit potager sur leur balcon. La mode arrive directement de grandes villes comme New-York ou Paris», explique Geraldo Maréchal, fondateur de Jardiland, à Versoix. Que ce soit dans des pots traditionnels ou des bacs spéciaux, au sol ou dans des balconnières, presque tout peut pousser : pieds de salade, plants de tomates cerises, aubergines, herbes aromatiques, etc. «Mais attention, cela demande beaucoup de soins, on ne peut pas faire ça n'importe quand, n'importe comment», prévient Géraldo Maréchal.

L'association Equiterre propose justement des cours de jardinage adaptés à l'espace réduit des balcons. Novices comme experts, tous peuvent s'inscrire au projet «Pimp your balcony» et bénéficier des conseils d'un coach le temps d'une matinée ou d'un après-midi. Un diagnostique des balcons, orientation et taille, est réalisé afin de choisir au mieux les légumes, fruits et herbes qui les orneront. Le printemps passé, c'est près de deux cents jardiniers en herbe qui ont participé à l'expérience. «Le but est de faciliter la tâche à ceux qui ont toujours voulu faire pousser leurs fruits et légumes mais n'ont jamais concrétisé cette envie», explique Natacha Litzistorf, directrice d'Equiterre.

Un projet qui semble répondre à une forte demande de la population. «La présence de la nature en ville a un impact positif important sur la santé psychique et physique des gens, avance Natacha Litzistorf. Si nos parents étaient habitués aux géraniums sur les balustrades, nos enfants seront habitués aux salades !»

Le prochain cours à Genève se tiendra dimanche 25 mai dans les serres du parc Beaulieu.

*Prénom fictif (TDG)

Créé: 20.03.2014, 09h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.