On peut de nouveau traverser le Roulave à pied sec

EnvironnementUn magnifique sentier didactique est réhabilité grâce à un ponton et une passerelle fabriqués en bois de chêne genevois.

Le ponton et, au fond, la passerelle sur le Roulave.

Le ponton et, au fond, la passerelle sur le Roulave. Image: LUCIEN FORTUNATI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Là où il y a du chêne, il y a parfois du plaisir. C’est ce que pourront se dire les promeneurs empruntant le sentier du Roulave, à Dardagny. Fragilisée et devenue dangereuse, la passerelle qui enjambait ce ruisseau serpentant en contrebas d’Essertines avait été fermée à la fin de 2015. Depuis cet été, un nouvel ouvrage, ainsi qu’un ponton, l’ont remplacée. Leur particularité: ils sont en bois de chêne genevois.

«L’ancienne passerelle était construite, comme beaucoup d’autres à Genève, en résineux, moins résistants dans ces milieux humides et nécessitant beaucoup d’entretien», explique Luc Deley, responsable des infrastructures pédestres et des activités de plein air au Service cantonal de l’agronomie. «Désormais, nous voulons privilégier du bois régional et plus durable. Le chêne, qui représente environ 60% des arbres du canton, résiste mieux en forêt.»

La technique du lamellé-collé

L’innovation ne s’arrête pas en si bon chemin. «Suite au test réalisé lors de la construction du nouveau ponton du Jet d’eau, la technique du lamellé-collé a été appliquée aux deux ouvrages, poursuit le spécialiste de la Direction générale de l’agriculture et de la nature (DGAN). Le projet a été confié à la société genevoise Charpente Concept.»

A la clé, deux superbes réalisations, l’une de 11 mètres, l’autre de 12, qui permettent de traverser le ruisseau à pied sec «et valorisent le bois genevois», se réjouit Thomas Büchi, patron de Charpente Concept. «Il faut préciser que l’assemblage a été effectué par les menuisiers de la DGAN dans nos ateliers, ajoute Luc Deley. La coordination de nos services avec les entreprises de sciage, de collage, de ferblanterie et du génie civil a été exemplaire.»

Valoriser la filière bois

«La passerelle du Roulave permet à la fois la réouverture du chemin de randonnée pédestre et celui de la balade viticole, souligne Luc Barthassat, magistrat chargé de l'Environnement. C'est donc une occasion unique de découvrir toutes les richesses de notre campagne et du terroir genevois. Conçus avec du bois local issu de forêts exploitées de façon durable, ces deux ouvrages valorisent notre filière bois et l'utilisation des feuillus dans la construction."

Le conseiller d'Etat souligne par ailleurs que ces rénovations "sont aussi l’occasion de valoriser les chemins de randonnée pédestre, dont la révision partielle du Plan directeur est actuellement soumise à l’enquête publique et en consultation auprès des communes. Nous avons la chance de bénéficier d’un formidable réseau de chemins de randonnée de 350 km, qui traverse campagnes, forêts, milieux naturels ou zones agricoles, et je souhaite qu’il soit mis en valeur pour la population.»

Mystérieuse salamandre

Et que peut-on découvrir tout au long du sentier naturaliste du vallon de la Roulavaz (l’ancien nom du Roulave) qui emprunte le tracé de la balade viticole de Dardagny? Une foule de choses! Des animaux bien sûr (sangliers, renards, blaireaux, chauves-souris, pic épeiches, chabots, etc.), une flore riche et des essences variées (chênes, aulnes, tilleuls, charmes...) mais encore des grottes, dont certaines sont accessibles. Il s’agit en fait de grottes bitumineuses qui furent exploitées, bien que peu rentables, dès le XIXe siècle. Le bitume servait notamment au graissage des roues de char ou au calfatage des barques, nous apprennent les panneaux didactiques installés le long de ce chemin bien entretenu, quoique humide. Chaussures de randonnée conseillées.

En l’empruntant, vous pourrez peut-être observer la mystérieuse salamandre, à la robe noire garnie de taches jaune citron. Mais le petit amphibien étant du genre nocturne, ne rêvez pas trop… (TDG)

Créé: 22.08.2017, 17h52

Cliquez pour agrandir

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Des cadavres plastinés exhibés à Palexpo
Plus...