Nouvelle forte hausse du nombre de frontaliers à Genève

Population activeSi la croissance enregistrée depuis 2006 se maintient, le canton passera la barre des 100'000 frontaliers étrangers en 2020.

Image: Lucien Fortunati (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A la fin juin, le nombre des pendulaires étrangers habitant en France voisine et actifs dans le canton de Genève a atteint 68'900 personnes. La croissance est de 7,4% en une année, indique cette semaine l'Office cantonal de la statistique dans sa note no 46. Malgré un creux en 2009, la hausse moyenne reste forte et s'établit à 6% depuis 2006. A ce rythme, la barre des 100'000 navetteurs étrangers établis en France sera franchie en 2020.

27'400 navetteurs vaudois et 16'500 frontaliers suisses ou binationaux

Les frontaliers - sans compter les Suisses qui habitent dans le bassin genevois français - participent désormais pour un quart des 276 400 personnes qui travaillent à Genève, indique l'OCSTAT. L'Office cantonal de la statistique cible les travailleurs étrangers habitant en France. Les navetteurs – c'est le mot consacré – habitant le canton de Vaud font l'objet d'une autre publication. Ils sont 27'400 (sans les fonctionnaires internationaux) indique la dernière statistique de 2010 publiée ce mercredi (Cahier no 54 septembre 2013). Et les Suisses travaillant à Genève et domiciliés de l'autre côté de la frontière nationale? Après une recherche, l'OCSTAT sort la note no 26 de mai 2013 consacrées aux travailleurs non résidants dans le canton de Genève. «Au 1er janvier 2009 – StatistiqueGenève ne dispose pas de chiffres plus récents – en croisant les différentes sources, on peut estimer à 16'500 le nombre de Suisses (y compris les binationaux) résidant en France et travaillant à Genève.»

L'information la plus récente, celle sur les frontaliers étrangers, figure sur le site de l'OCSTAT. Mais elle n'a fait l'objet d'aucune communication particulière de la part du Conseil d'Etat, alors qu'Isabel Rochat multiplie les conférences de presse pour dire combien le marché du travail est sous contrôle à Genève.

Sans surprise, trois frontaliers étrangers sur quatre travaillent dans le secteur tertiaire. Toujours précise, la statistique donne le détail des branches où ces travailleurs sont employés. Ils sont, pour ne citer que les sept plus gros employeurs, 6889 dans les activités scientifiques et techniques, 6259 dans le commerce de détail et 5102 dans le commerce de gros, 6097 dans la construction, secteur qui connaît la plus forte progression (+14% par rapport à 2012), 4719 dans la santé, 3528 dans la restauration et 3186 dans l'horlogerie.

85'411 permis frontaliers G

Le bulletin statistique mensuel d'août 2013 qui vient de paraître indique que Genève enregistrait fin juillet 85'411 permis frontaliers contre 77'006 en juillet 2012 et 72'820 en juillet 2011.

On ne peut guère tirer des informations de la comparaison de ces deux chiffres. Une partie doit recenser des chômeurs qui sont titulaires d'un permis frontalier mais ne sont plus enregistrés comme actifs à Genève. D'autres sont d'anciens frontaliers qui soit ont cessé de travailler soit ont quitté la région mais restent titulaires d'un permis dont la durée de validité est de cinq ans. Les Suisses domiciliés en France voisine n'ont pas besoin de permis pour travailler, rappelle Stéphane Blanc.

299'000 travailleurs à Genève, 27% résident en France

La note 26 de mai 2013 livre un dernier chiffre intéressant. En 2010, on peut estimer, toutes catégories confondues, que 299 000 personnes exercent une activité professionnelle à Genève. Parmi celles-ci, 27 % résident en France et 10 % dans un autre canton. S’il s’agit-là d’estimations obtenues par extrapolation et combinant des sources d’information de natures diverses, les ordres de grandeur peuvent être considérés comme solides.

(TDG)

Créé: 04.09.2013, 11h26

Dossiers

Articles en relation

Les frontaliers ne provoquent pas de sous-enchère salariale

Etude Une étude sur les risques de dumping salarial à Genève montre en revanche que les femmes en sont davantage victimes. Plus...

Genève veut encourager le covoiturage transfrontalier

Mobilité Selon le Conseil d'Etat genevois, ce mode de déplacement n'est pas assez utilisé par-delà la frontière. Plus...

Grand Genève français: deux travailleurs sur cinq sont des frontaliers

Population Sur les 28'800 cadres résidant dans le Genevois français, 16'500 d’entre eux travaillent en Suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Liliane Bettencourt
Plus...