Nouvelle agression d’un mineur au centre-ville

ViolenceUn garçon s’est fait taper par une bande de jeunes du même âge près de la gare. Regain de violence à Genève? Il est trop tôt pour le dire.

Image: GEORGES CABRERA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nouveau cas de violence impliquant des mineurs à Genève. La semaine dernière, un garçon de quatorze ans s’est fait taper, près de la gare en fin d’après-midi, par une dizaine d’autres jeunes, vraisemblablement du même âge. Il ne les connaissait guère, selon sa mère, contactée au téléphone.

Des passants, puis un employé de l’entreprise de sécurité Securitrans, sont intervenus. L’enfant s’en est sorti avec des bleus dans le dos et sous l’œil. Une plainte a été déposée à la police et une enquête est en cours.

Cliquer sur l'image pour agrandir l'infographie

Une bande de mineurs

Cette rixe rappelle furieusement celle qui est survenue le 20 août non loin du jet d’eau, et qui a fait l’objet d’un article dans nos colonnes jeudi. Un garçon de quinze ans s’est fait agresser ce jour-là par une dizaine de mineurs qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve vers 17 heures. Le bonhomme a raconté sa mésaventure quelques heures plus tard sur Facebook, ce qui a déclenché un tsunami de commentaires indignés. Son billet a depuis été supprimé.

A-t-on à faire à la même bande? Selon Silvain Guillaume-Gentil, porte-parole de la police genevoise, la réponse est non. Une autre source contactée par nos soins, qui préfère rester anonyme, partage son avis.

Cette violence intervient dans un contexte rendu tendu par plusieurs agressions spectaculaires au centre-ville. Début août, cinq femmes se sont fait tabasser au cœur de la vieille ville par des hommes d’une vingtaine d’années. L’une d’entre elles est restée un certain temps dans le coma à l’hôpital. Quelques jours plus tard, au tour d’un policier d’être ciblé. Un agent de la Brigade anticriminalité reçoit un coup au visage, sa tête heurte le trottoir. Il est aussi tombé dans le coma avant de se réveiller.

Selon le quotidien 20 minutes, une femme quinquagénaire a été blessée au visage mardi en fin d’après-midi à la rue du Stand avant d’être transportée en ambulance à l’hôpital. Son agresseur, manifestement un homme, n’a pas été identifié.

Tendance à la baisse

La violence est-elle en hausse à Genève? L’Office fédéral de la statistique (OFS), qui obtient ses chiffres au sein des rapports policiers, indique tout le contraire ces dix dernières années (voir infographie). Le nombre d’infractions «contre la vie et l’intégrité corporelle» dans le canton est en effet en baisse quasi constante depuis une décennie, là où en terres vaudoises la tendance est plus stable.

Les chiffres indiquent également que l’âge des prévenus tend à baisser dans le canton. À Genève, seul la violence contre les fonctionnaires augmente.

L’année 2018, sur laquelle l’OFS ne dispose pas encore de statistiques, verrait-elle la tendance s’inverser? Selon Silvain Guillaume-Gentil, les chiffres de 2018 «sont stables». Le porte-parole précise néanmoins que, le Code pénal donnant trois mois aux gens pour porter plainte suite à une infraction, il n’y a encore aucune statistique fiable pour cet été. (TDG)

Créé: 23.08.2018, 18h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tunisie: un projet de loi veut que les femmes héritent autant que les hommes
Plus...