Nombre record de bureaux vides à Genève

ImmobilierPlus de 337'000 m2 de surfaces commerciales sont vacantes dans le canton. Les experts y voient une bonne nouvelle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le volume de bureaux et de surfaces commerciales vides à Genève a atteint une proportion record. Le 1er juin, 337 818 m2 de surfaces d’activités, disponibles à la location ou à la vente, étaient vacantes dans le canton, a indiqué ce mardi l’Office cantonal de la statistique (OCSTAT). Un chiffre en hausse de 8,7% par rapport au même mois de l’an dernier. Il s’agit même de la valeur la plus élevée depuis 1985, date des premiers résultats disponibles, selon l’OCSTAT.

Ces surfaces sont formées de 234 478 m2 de bureaux (+3,4% sur un an), 21 789 m2 de magasins ou arcades commerciales (-1%), 41 281 m2 d’ateliers (+22,8%) et 40 270 m2 de dépôts (+42%).

«Rien d’alarmant»

Gregory Grobon, directeur du cabinet SPG Intercity Genève, ne voit «rien d’alarmant» dans cette hausse. «Certaines entreprises ont baissé leurs effectifs, mais il y a surtout une production de nouveaux bureaux de meilleure qualité», estime-t-il. «Il y a plus d’offres, il est donc normal que le volume de surface commerciale augmente, indique Gregory Grobon. Le taux de vacances augmente aussi, mais moins vite.»

Près de 5% des surfaces commerciales du canton sont vacantes, un taux qui devrait passer à près de 6% dans un an, selon les chiffres de SPG Intercity. Les taux de vacances à Genève à la fin du siècle dernier tournaient autour de 7%. Dans les grandes capitales européennes, ce pourcentage oscille entre 6% et 10%.

Les statistiques de l’Ocstat ne montrent ni le taux de vacance dans le canton ni la disparité de la situation entre les communes. Dans l’hypercentre, 3% de bureaux sont vacants, alors que du côté de l’aéroport, ce taux frôle les 10%.

«Attractivité renforcée»

Le directeur de Partner Real Estate Knight Frank, Robert Curzon Price, estime quant à lui qu’avec un million de mètres carrés de surfaces commerciales en plus, Genève va renforcer son attractivité car les prix à la location vont baisser. Une nouvelle qui devrait attirer d’autant plus d’entreprises dans le canton - plutôt en périphérie où les taux de vacances sont plus élevés - que la population a voté en faveur de la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA) en mai dernier.

Philippe Angelozzi, secrétaire général de la Société des régisseurs de Genève, confirme que les prix ont graduellement baissé ces dernières années, plus ou moins selon les quartiers. Il pointe par ailleurs le Plan d’utilisation du sol (PUS), mis en œuvre en ville de Genève. Ce règlement empêcherait, selon lui, une surface commerciale de changer d’affectation. Le local d’un fromager en faillite ne peut par exemple pas être repris par un commerçant qui ne vend pas des produits alimentaires, ce qui rigidifierait le marché. Des discussions sont en cours à l’État pour assouplir le PUS.

Selon l’OCTSAT, le loyer annuel moyen au m2 demandé pour une surface de bureaux est de 452 francs (455 en 2018). Il est plus élevé au cœur de la ville de Genève (660 francs dans le secteur Genève-Cité) que dans les communes périphériques (379 francs en moyenne dans les autres communes du canton).

Créé: 20.08.2019, 09h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...