«Ne jetez pas la pub de La Poste. Il y quatre timbres à 1 franc dedans»

PublicitéMaria, à Balexert, a déjà récupéré 40 francs dans les corbeilles à papier. Une aubaine pour cette maman qui ne roule pas sur l'or.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Maria n'en revient pas. Dans son quartier de Balexert, elle a déjà récupéré dans les corbeilles à papier une dizaine de publicité de La Poste suisse. «40 francs, c'est bon à prendre», dit cette maman, qui ne roule pas sur l'or et qui n'a pas trouvé de place pour son enfant à la crèche, faute d'argent...

«Mais tout de même, poursuit-elle, ce gâchis m'écoeure. Mon facteur que je viens de croiser hallucine. Informez vos lecteurs! Qu'ils profitent au moins des quatre timbres gratuits que leur offre le géant jaune.» Maria dit avoir envoyé des tweets depuis son téléphone, mais les messages ne courent pas assez vite sur le réseau social.

Sur le site internet de La Poste, on apprend que la régie publique appartenant à 100% à la Confédération suisse distribue ce jeudi sa réclame à quatre millions de ménages en Suisse, soit une valeur en timbres de 16 millions de francs. La distribution des timbres-poste est combinée à un concours doté de prix d’une valeur globale de 90'000 francs.

Ce n'est pas un cadeau, c'est dû

La suite de la communication relève d'une belle langue de bois. On vous la livre telle quelle: «L’opération de distribution fait partie d’un compromis négocié entre le Surveillant des prix et la Poste au début de l’année. L’accord garantit la stabilité des prix jusqu’au mois de mars 2016 du courrier A et du courrier B, inchangés depuis 2004, ainsi que des colis du service intérieur. Ce compromis, dont l’avantage réside dans la sécurité de planification conférée à la Poste, a permis d’éviter une longue procédure.»

L'explication figure dans un article publié par la Tribune de Genève le 21 janvier 2014. Monsieur Prix, Stefan Meierhans, négocie depuis fin 2012 avec La Poste pour obtenir des diminutions de prix. Une analyse a montré que les tarifs du secteur logistique de l'entreprise étaient trop élevés. Mais La Poste a fait la sourde oreille. Le surveillant fédéral s'est vu contraint d'ouvrir une procédure formelle de décision. Le règlement amiable obtenu, valable jusqu'à fin mars 2016, remplit en grande partie ses exigences. Les prix du courrier A et B ainsi que des colis suisses ne seront pas augmentés avant 2016.

Pour la clientèle privée, la Poste baisse les prix pour le renvoi de colis de 1 franc 50, soit 21%, et la taxe de dédouanement de 50 centimes, soit jusqu'à 3,5%. La redevance unique pour l'ouverture d'une procuration permanente au guichet sera réduite de 6 francs et coûtera 30 francs. Enfin, chaque ménage recevra, en 2014, quatre timbres-poste d'une valeur unitaire d'un franc. (TDG)

Créé: 18.09.2014, 12h14

Articles en relation

La Poste contrainte de revoir ses tarifs à la baisse

Surveillance des prix La Poste et le Surveillant des prix ont trouvé un accord dans le litige qui les oppose depuis fin 2012. Plus...

La Poste lance le premier timbre sonore

Courrier La Poste lance de nouveaux timbres qui rendent hommage au vinyle et peuvent être lus sur un tourne-disque en 33 tours. La piste sonore comprend l'interprétation de l'hymne national. Plus...

La Poste: moins de bureaux, mais toujours accessibles

Service La Poste va fermer et transformer des bureaux mais la grande majorité d'entre eux restera atteignable dans un délai raisonnable par les clients. Plus...

La Poste pourrait ne plus livrer le courrier le samedi

Economies La Poste réfléchit actuellement aux moyens lui permettant de réduire ses coûts. Ne plus livrer le samedi est une possibilité qui sera débattue au sein de la direction de l'entreprise. Plus...

Voici les quatre timbres-poste que l'on trouve dans le dépliant de La Poste. On peut s'en servir sans problème confirme le service de presse de la régie publique. Qui a profité de cette opération de restitution de 4 francs au quatre millions de ménages suisses pour promouvoir son timbre internet. Depuis huit ans, on peut en effet imprimer soi-même ses timbres sur des supports autocollant ad hoc. Quelque 67 millions de webstamps ont ainsi été téléchargés depuis que ce service existe. Cependant la majorité des Suisses qui correspondent encore avec des lettres restent fidèles aux bons vieux timbres achetés dans les bureaux de poste. (JFM)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les insectes débarquent dans nos assiettes
Plus...